dimanche 30 décembre 2012

Boeuf bourguigon au chocolat








Recette familiale par excellence, il en existe sans doute autant que de familles et de cuisinières ou cuisiniers pour la perpétuer.
Pour beaucoup cette " sauce de boeuf " comme on dit dans le Sud-Ouest était synonyme de ces affreux plats de viande dure comme de la semelle et baignant dans un mélange où la farine et une vieille piquette tenaient lieu de condiment, d'aromate et de légume.
Celle que je vous offre est toute simple et très goûteuse. Elle ne nécessite pas de marinade préalable, quoique laisser mariner la viande toute la nuit économise sans doute un peu de temps de cuisson. A vous de voir...







Pour 4 personnes:

Couper en gros cubes 800 grammes de viande pour boeuf bourguignon
parée et dénervée, le meilleur morceau étant le paleron.
Je vous déconseille la joue, très difficile à préparer.

Dans une sauteuse et dans une huile neutre
faire revenir de tous côtés votre viande en cubes.

Ajouter
4 beaux oignons émincés
2 belles carottes coupées en rondelles
4 gousses d'ail pressées
100 gr de poitrine de porc fumée émincée

Laisser suer quelques minutes.
Singer la préparation avec 2 cuillers à soupe de farine rases
en mélangeant bien. Dorer de tous côtés.

Arroser d' 1/4 de litre de vin de Bourgogne
à défaut un bon Bordeaux
et compléter jusqu'à recouvrir la viande
avec un bon fond de veau.
Sel, poivre, deux clous de girofle, bouquet garni,
une cuiller à café de sucre poudre ou mieux
de cassonade.

Laisser mijoter deux heures à couvert et feu doux
( si vous le pouvez, enfournez la cocotte couverte dans votre four à 180° )

Au bout de deux heures
ajouter une cuiller à soupe rase de cacao
ou à défaut 1 carré de chocolat noir à 70%.

Le cacao fut longtemps utilisé comme condiment.
Dans la cuisine salée, loin d'étouffer les saveurs, il les exalte
et donne en outre un velouté incomparable à la sauce.

Laisser mijoter encore une demi-heure en remuant souvent.
Si possible déguster le lendemain...






J'ai servi ce plat accompagné de penne au blé complet
et de carottes tournées et glacées que l'on prépare comme suit:

Peler et couper en gros tronçons 4 carottes.
Couper en quatre sur la longueur chaque tronçon et tourner.
Conserver les chutes pour aromatiser l'eau de cuisson des pates.
Poser dans une sauteuse
recouvrir à mi-hauteur d'eau salée, poivrée,
aromatisée d'une gousse d'ail pressée
d'une noix de beurre et d'une cuiller à café rase de sucre.
Recouvrir d'un cercle de papier sulfurisé
 laisser cuire jusqu'à évaporation complète de l'eau.





D

3 commentaires:

Anonyme a dit…


le coup d'oeil donne déjà un avant-goût des saveurs que promet ce magnifique boeuf bourguignon...
Je connaissais l'utilisation du chocolat dans la cuisine (je l'utilise pour le rable de lièvre...) mais je n'aurais jamais osé l'intégrer à ce boeuf en sauce ! Quelle super idée que je n'hésiterai pas à te "voler" !
Commentaire n°1 posté par Martine, la pelerine le 02/12/2009 à 12h53
Il fut délicieux, ce n'est pas pour me vanter mais (sourire)
je connaissais le chocolat, fabuleux condiment en particulier avec les langoustes que nous mangions en Afrique, cuites longuement et nappées d'une sauce dans laquelle ma mère rapait du cacao. Somptueuse recette!
Bonne idée de me la voler, fais fais ;o)
Bisous Martine et à bientôt!
Réponse de Russalka le 03/12/2009 à 14h15
Ça devrait être bon ! Quelle différence avec le boeuf mironton !

http://www.recettes-et-terroirs.com/recette_detail-9-447.html

Le mot "boeuf" est décliné à toutes les sauces mais la tienne semble bien savoureuse... Miom miom, comme dit Gigi...
Commentaire n°2 posté par Merlin le 02/12/2009 à 14h35
En fait toutes ces recettes se ressemblent à quelques variantes près. Je ne connais pas le boeuf Mironton. Ma grand-mère préparait une daube de boeuf qui était tout aussi merveilleuse, souvent servie froide d'ailleurs et en gelée.
Merci de la recette, je vais souvent sur ce site ainsi que sur celui d'Arte et me trouve bien de découvrir ces sonorités culinaires si différentes et si emblables à la fois
Miom elle dit la petitoune ? Miommiom, c'est tout miomgnon (sourire)
Bisous Merlin et merci, ta halte dans mon petit plat fait plaisir à ma petite halte dans mon grand ménage avant l'arrivée de tous mes invités.
Réponse de Russalka le 03/12/2009 à 14h20

Anonyme a dit…

u es également une cuisinière avertie ! ;-))
Qu'il est savoureux de découvrir un plat familial rehaussé d'une touche de fantaisie et de douceur...divin cacao !
Très appétissant pour nos papilles toujours en quête de nouveauté !
Et ces carottes m'ont l'air tout aussi goûteuses !
Belle photo de présentation !

Doux merci Viviane...je m'inspirerai de ta recette pour mon prochain boeuf bourguignon
Commentaire n°4 posté par Corinne le 02/12/2009 à 15h32
C'est super gentil, tu sais si tu veux prendre la recette et la photo pour votre site de TPN, n'hésite pas, il suffit de copier coller
merci à toi d'avoir gouté des yeux et de l'imagination
Réponse de Russalka le 03/12/2009 à 14h26
Merci, je connais quelqu'un à qui ça va faire plaisir...
Bisous.
Commentaire n°5 posté par Valentine le 02/12/2009 à 16h07
Ah, alors, tout le plaisir est doublement pour moi, merci Valentine
Réponse de Russalka le 03/12/2009 à 14h24

Anonyme a dit…


J'aime beaucoup la présentation finale
on croirait qu'il va dire une louange
à l'adresse de la cuisinière.
Commentaire n°14 posté par Achille le 03/12/2009 à 21h20
Merci Achille,
notre très cher ami Jorge Cardoso
qui se trouvait justement hier chez nous entre deux concerts
me disait à ce propos avec affectueuse malice:
" Ton plat va rendre hommage à celle qui l'a composé, je le trouve très viril " ;o))
Cette conjugaison de regards entre le vôtre et le sien ouvre un peu le mien (sourire)

Merci du commentaire ( la juxtaposition ici d'un comm de Ulysse et du vôtre fait de ce petit bateau un navire digne d'une Odyssée ;o))
Réponse de Russalka le 04/12/2009 à 11h52