dimanche 30 décembre 2012

Poule au pot Henri IV








Sans doute Henri IV était-il habité du même désir de plaire à ses sujets que nos édiles ordinaires. Car il y a fort à douter qu'en ce pays de labourages et paturages les Français de son époque aient tous mangé à leur faim.

Mais s'il ne souhaitait pas à ses administrés de pouvoir emmener leur femme en week-end, du moins s'attela-t-il à la rûde tache de développer élevage, agriculture et industrie avec le voeu sincère que chacun pût mettre la poule au pot le dimanche...
Il nous reste une belle recette que j'ai plaisir à vous livrer dans ses habits de Gascogne, telle que la préparait ma grand-mère.





Pour 6 personnes.

Dans une jatte battre 2 oeufs entiers en omelette.
Y ajouter 4 tranches de pain  de mie rassis trempé dans du lait puis bien essoré
3 foies de volaille coupés en petits morceaux + le gésier de la poule
2 tranches fines de jambon de pays détaillé en petits morceaux
8 gousses d'ail pressé, une petite botte de persil plat ciselé
1 petite échalotte ciselée, sel poivre.
Bien mélanger.

Farcir avec ce mélange une poule de 1, 5 kg. Recoudre l'orifice bien serré.
Dans un tissu fin enfermer le reste de farce  en aumônière et tenir avec un élastique.

Remplir un grand fait-tout de 4 à 5 litres d'eau froide. Y plonger la poule, l'aumonière de farce, 1 gros oignon piqué de trois clous de girofle, 1 petit bouquet garni, sel poivre. Rajouter éventuellement de l'eau si la bête n'est pas recouverte.

Laisser cuire deux heures à  couvert et feu moyen en écumant souvent.

Au bout de ces deux heures, rajouter:
2 beaux poireaux coupés en trois  tronçons chacun
1 gros navet en morceau
3 belles carottes épluchées et taillées grossièrement en tronçons
2 feuilles de chou vert
1 branche de céleri.

Cuire à nouveau une heure. Laisser refroidir une nuit afin d'enlever un maximum de gras surnageant le lendemain.

Au moment de servir, réchauffer le tout dégraissé. Puis:

Séparer le bouillon de la poule et y ajouter des vermicelles:






Dans un plat bien ranger les légumes par famille:





Puis découper la poule, sa farce ainsi que la farce contenue dans l'aumônière.

Dans le plat alterner morceaux de viande et morceaux de farce. ( Ce qui est carminé sur la photo sont les morceaux de jambon de pays )




Servir accompagné de pommes de terre vapeur ou de riz créole, assortis de  cornichons, moutarde et sauces tomate épicées comme dans les Landes et dont je vous donne la recette:

Sauce 1 : émincer finement une échalotte, une tomate pelée épépinée, sel poivre. Servir très frais.

Sauce 2 : Dans un coulis de tomates fraiches, ajouter quelques cornichons en rondelles, une cuiller à soupe de capres, une cuiller à soupe d'olives vertes dénoyautées, deux dents d'ail pressées. Servir chaud.

Bon appétit....





Musique au temps de Henri IV

Bransle de Villages pour la chambre du Roy
de Praetorius et Guédron

par l'ensemble Doulce mémoyre

dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/06_Bransles_de_Villages.mp3&






3 commentaires:

Anonyme a dit…


Miam Miam :) je l'attendais avec inpatience celle la. Merci m'dame!! ( ma grand mère ajoutait un jarret de veau, c'est mal?)
Commentaire n°1 posté par Serge le 15/11/2009 à 16h38
Je croyais que la réponse était pasée, décidément, OBug! Merci Serge, je crois que autant de villages autant de recettes ;o)
Réponse de Russalka le 19/11/2009 à 09h19
Miam, miam ! Il va falloir que je m'y mette ! Et figure-toi que, pas de problème pour copier-coller ta recette (ouille-ouille-ouille !) , il suffit de sélectionner, et de faire ctrl+c....
A part ça, j'ai repris ton horoscope, et figure-toi que sur le site d'astrothème, dont je me sers pour dessiner les thèmes, ils donnent des "traductions" immédiates du différentes positions planétaires en cliquant dessus ! Je n'avais jamais remarqué cela jusqu'ici ! Je m'en suis donc largement servie, car comme je l'avoue souvent, en astrologie j'ai beaucoup de mal car je n'ai pas de mémoire, et c'est en consultant tous mes bouquins que je réunis les éléments pour ensuite effectuer la synthèse... Cela me prend donc beaucoup de temps et parfois je répugne à m'y coller. En discutant avec les gens, il est plus facile de toucher du doigt les problématiques essentielles, sur lesquelles on discute ensuite en fonctions des interactions planétaires. Mais en l'absence d'informations, je suis toujours obligée de me faire aider... Snif.
Commentaire n°2 posté par Valentine le 15/11/2009 à 16h53
Cela ne me dérange aps que l'on copie ma recetten au contraire, transmettre une traditionn cela ne peut se faire qu'ainsi, par la diffusion officielle ou officieuse (sourire)
je vais lire demain tes travaux qui me passionnent. Parfois on ne voit pas tout de suite l'utilité de certaoines chosesn, elle se dessine avec le temps. Oui, c'est vrai que la relation empathique ( et tu l'es) permet de mieux comprendre.. Je t'embrasse, Martine.
Réponse de Russalka le 17/11/2009 à 11h47

Viviane Lamarlère a dit…

acré Henri IV ! Et notre chef d'État actuel qu'est-ce qu'il préconise comme plat du dimanche pour les Français qui n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent dans la semaine ? Les plats de la Banque alimentaire, ceux des restaus du coeur ?

Pour en revenir au "bon roi Henri", tandis qu'il préconisait la poule au pot, ça ne l'empêchait pas paraît-il de pratiquer les poules au lit (ou ailleurs) plusieurs fois par semaine.
Commentaire n°4 posté par Merlin le 16/11/2009 à 15h58
Tu as raison de rebndir sur cette inpetie du ' emmener sa femme en WE tous les dimanches " alors que comme tu le dis si bien, les restaus du coeur ou rouvert chez nous et ne désemplissent pas; Notre monde qui s efocalise sur la grippe H1N1 ( Michel qui sera vacciné d'office refusera la vccin Baxter) oublie que la faim est la première grande pandémie.
Oui, il dit aussi( Michel ) qu'il descend 'henri IV, comme tous les béarnais d'ailleurs. Je me demande comment faisaient les poules vu son hygiène,mais en ces temps là, on s'accommodait de tout. Bises Merlin et mercvi de ce retour en musique ;o))
Réponse de Russalka le 17/11/2009 à 11h51

Anonyme a dit…



Viviane, tu fais revivre un souvenir salé de mon enfance , ô combien délicieux !

Ma mère aimait nous concocter ce plat familial en saison hivernal et je me souviens des heures qu'elle passait devant son fourneau pour s'émerveiller ensuite devant sa petite famille qui dévorait des yeux ce plat avant de le savourer dans son assiette !

Cette recette qui fait office à la fois d'entrée et plat de résistance accompagné de ses légumes fondants !

Merci de faire perdurer cette tradition en nous livrant son secret de confection...et avec quelques petites variantes bien alléchantes...je parle bien évidemment de ses sauces qui ont l'air fort appétissantes !

Commentaire n°9 posté par Corinne le 17/11/2009 à 15h32
C'est super sympa d'être venue de frotter à ces souvenirs. Les miens sont encore très vifs de ces parfums qui emplissaient la cuisine et j'en ai gardé une amitié particulière pour tous les pot au feu et bouillons avc vermicelles. Y compris le très bon tourin de notre région que je n'ai jamais réussi comme celui dégusté il y a 20 ans dans une palombière... Ces sauces sont de tradition dans les Landes, ainsi la cuisinaient ma grand mère (et encore aujourd'hui ma belle mère) Bises à toi et merci Corinne.
Réponse de Russalka le 18/11/2009 à 09h58

Cet air de musique nous replonge dans l'ambiance de l'époque d' Henri IV avec entrain :-) !

Commentaire n°10 posté par Corinne le 17/11/2009 à 15h40
Merci Corinne, j'aime infiniment Praetorius et c'est plaisir s'il enchante l'oreille du lecteur
Réponse de Russalka le 18/11/2009 à 09h59