dimanche 30 décembre 2012

Terrine de poisson aux pimeintos del piquillo





Elle fait toujours plaisir à mes invités
et en ces temps qui espèrent le soleil
sa légèreté donne des ailes



Pour six personnes

Cuire dans un bon court-bouillon
250 grammes de filet cabillaud
et 250 grammes de filet de saumon
( mieux encore: 500 grammes d'ailerons de raie)

Pendant ce temps, chemiser un moule à cake de 27 centimètres
avec des pimientos del piquillo en bocal
( vous aurez acheté deux bocaux d'une marque basque de préférence et à l'huile, pas au vinaigre!!!)
que vous ouvrirez en deux et collerez à la paroi du moule.

Ceci fait, réservez les filets de poisson.

Dans un peu d'huile d'olive faire fondre doucement
une courgette en dés minuscules
une dizaine de champignons en dés également
une échalottre finement ciselée
( on appelle ceci duxelle)

Dans votre moule émietter successivement
la moitié de chacun des poissons
recouvrir de la duxelle
puis des pimientos ouverts en deux
recommencer l'opération avec le restant des filets de poisson
refermer le moule avec ce qui reste des pimientos.

Bien tasser

Recouvrir le tout d'une petite gelée au Madère
et garder au frais au moins dix heures.

Servir avec une salade assortie de tranches de topinambours bien cuits
et une crème fraiche fluide assaisonnée de citron vert
et ciboulette
et de ciboulette ciselée.










2 commentaires:

Viviane Lamarlère a dit…


Cette recette colorée et ton poème "Souvenir d'un bord de mer Biarritz", sont une véritable invitation au voyage. Qu'il pleuve ou qu'il vente !
Evasion dominicale (mmmh - souper de bien-être).
Viens.. un seul mot qui parle d'accueil, de générosité, de rires, de confidences, de balades, de mots partagés.
Commentaire n°1 posté par Marianne le 13/04/2008 à 10h54
Enfin je peux entrer sur mon administration!!!
oui, invitation au voyage, tu as tout dit. Ce matin temps tellement frais et pluvieux que j'ai eu envie de me remémorer cette grisailloe immobile qui règne parfois à Biarritz et nos repas de soleil l'été
le résultat est contrasté (sourire)
mais je suis heureuse vraiment que tu aies aimé; Bisous Marianne et à demain, c'est moi qui viens (sourire)
Réponse de Russalka le 13/04/2008 à 23h04
Miam,
je viens de prendre le petit déjeuner
mais déjà l'appétit revient

Bientot nous allons en Calabre
notamment pour chercher un peu d'huile de nos oliviers
je trouverai bien un moyen de t'en envoyer un peu
j'espère ...

depuis que tu nous nourris l'esprit, la langue virtuelle et la réelle ...
Commentaire n°2 posté par le bateleur le 13/04/2008 à 11h05
(Sourire trop content)
cela me fait vraiment super plaisir le succès de mes recettes, j'aime tellement cuisiner alors même que ce n'était pas gagné du tout quand j'ai débuté ... hum.
Alors si elles te donnent de l'appétit bien que tu sortes de table c'est super.
...
Cela me rend joyeuse pour toi cette perspective de voyage en Calabre
tu vas y retrouver le soleil
le parfum de la rape entre les herbes sèches
cette lenteur qui te manque dans la vie du quotidien
peut-être même des amis livres ?
et puis moi aussi Miam! ( j'adore l'huile d'olive ... )

Si tu pars très vite, sois prudent ( j'envoie mes corneilles pour surveiller la route, comme au temps de Fulgures)
Réponse de Russalka le 13/04/2008 à 23h08

Viviane Lamarlère a dit…



Comment tu piles tes échalotes ? Avec un robot ou au couteau ? (Ca je n'y arrive pas...) Et le court-bouillon : tu le fais toi-même ?... Je suis toujours en admiration devant l'immensité de tes talents ; je regarde les recettes avec intérêt, mais je sens que je ne les ferai jamais... Enfin ! Il ne faut pas dire : "Fontaine..."
Commentaire n°4 posté par Valentine le 13/04/2008 à 16h28
Au couteau, mé doué, au couteau!!! Je pèle mon échalotte, je la tiens fermement dans la main, j'incise la chair en quadrillage de haut en bas puis ensuite coupe en petits dés. C'est tout simple, .
le court bouillon très facile; une carotte, un poireau, un oignon, une gousse d'ail, bouquet garni.

Non, ne dis aps Fontaine, un jour c'est toiqui m'enseigneras. Quand j'ai commencé à cuisiner, il fallait que Michel m'allume le gaz, j'avais peur d efaire sauter la maison et ne savait aps qu'il fallait mettre de l'eau dans les pates pour les faire cuire, tu vois... ;o)
Réponse de Russalka le 13/04/2008 à 23h13
mamma mia! je sens que je vais défaillir...et pourtant je viens de manger c'est te dire! extra-ordinaire!
mais bien sûr Martine qu"'il ne faut jamais dire "fontaine"...! surtout quand on se laisse imprégner par l 'alchimie de la Fée Viviane!
Je vais essayer dès que possible, le pb maintenant c'est que j'aurai des enfants parmi mes invités, alors le piment!...il fudra que j'attende un peu...
Commentaire n°5 posté par mireille le 13/04/2008 à 21h21
essaye, essaye, tu peux aussi remplacer les pimientos par des lanières de courgettes blanchies, c'est délicieux!
et on peut faire cette terrine en passant les poissons au mixer , les mélanger avec des oeufs, y meler des asperges, brefs, variations à l'infini!
Bisous, Mimi, toi aussi je viens te voir demain, là, je rentre de loin et suis un peu crevada...
Réponse de Russalka le 13/04/2008 à 23h17
Maudit O-B
je suis revenu voir les illustrations de ta recette
et toujours rien

grrr !
Commentaire n°6 posté par le bateleur le 13/04/2008 à 22h45
grrrr... Là c'est moi qui rale car je viesn pour la deuxième fois de voir disparaître sous mes yeux une réponse à un commentaire!!
hier une de mes chattes a eu le bon goût de mettre bas dans ma panière de linge propre qui attendait repassage
j'ai dû ce soir tout remettre au lavage, étendre, repasser, ce qui ecxplique (outre ma sortie du jour) ce petit retard et j'en suis désolée désolée, en plus il faut un temps fou entre chaque comm

j'en profite pour te demander si tu veux un bébéchat ( ils sont très beaux ( sourire)
et puis... sois prudent sur la route!
Réponse de Russalka le 13/04/2008 à 23h28