samedi 19 janvier 2013

Aiguilles d'Ansabère en Pyrénées atlantiques, 1







Nous ne nous laissons jamais impressionner par les prévisions météorologiques.

Les 13 et 14 juillet derniers ne nous donnèrent pas le choix:
Michel ne pouvait s'échapper que ces deux jours-là
et accepter le risque d'une pluie annoncée.

Nous voici donc partis avec optimisme en direction des 
Aiguilles d'Ansabère,
en Pyrénées Atlantiques. Haut lieu de l'alpinisme et de l'escalade,
mais aussi de la flore montagnarde.

Il y pousse en cette saison une variété rare, très rare,
d'orchidées d'altitude: 
Nigritella gabasiana,
rarement vue, beaucoup vantée.

Si nous pouvions dénicher ce
trésor ...

Le temps est gris mais la grande Lande nous accueille
de ses parfums
sans fleurs et ses ronds-points inventifs
qui évoquent ici la récolte de la résine:





J'aime beaucoup les Landes
mais
de même que dans ma région du sud Gironde on ne croise que vignes ou champs de maïs
ce grand département n'est bordé que de forêts au parler noir et monotone
dont l'ombre triste endort les routes.


Bienvenus ronds-points
qui nous extraient de notre somnolence
en ranimant sous nos yeux ce qui nous est désormais inaccessible
car trop haut perché
pots de terre mal finis pots de terre ébréchée
gorgés de sucs à hauteur d'enfance
dans des forêts en ces temps là encore riches de mille essences

Aujourd'hui l'uniformité de la chose plantée
donne envie de la fuir... ou de s'endormir.

 



Bientôt, le Pays basque.

d'émeraude et d'or, brumes lointaines
rais de lumière furtifs qui rebondissent d'une vallée  à l'autre,
tout ce qui nous y charme à chaque fois
ces paysages dont le calme chaotique
nous semble si proche de celui qui anime les musiciens de l'orchestre
avant la toute première note









Aucun commentaire: