vendredi 11 janvier 2013

Avoir raison contre les faits



Avoir raison n'est-il pas le principe qui meut

souvent
chaque humain dans sa relation à autrui?

Car derrière le " j'ai raison "

que de prétentions qui tiennent souvent à la force de conviction.
Que d'envie de pouvoir et d'écrasement de l'autre.

Mais avoir raison contre les faits procède d'une autre dimension.

On n'écrase pas un fait ( sauf à vouloir en tordre le sens ... à des fins de pouvoir ou de preuve)
on le constate.
L'éprouve et le réplique au besoin. Pour en trouver la cause hors champs divins ou providentiels.
Et puis il ne suffit pas d'affirmer quelque chose pour avoir raison de le faire.

Le logos
ce terme qui parle de la raison
était à l'origine le "  je rends compte " au sens le plus trivial du " je rends l'exacte monnaie ".
Vérité commune: le compte.
Il ne peut y avoir de fausse monnaie pour que naisse l' opinion vraie accompagnée de raison.
Je paie la monnaie commune donc je sais. Pas loin du je pense donc...

Il y a des règles aux conclusions vérifiées.

Celui qui peut dire pourquoi il dit ce qu'il dit
a raison face à celui qui dit simplement ... qu'il a raison.

Ce sont les vérités du raisonnement et de la logique.
Quand l'être est raisonnable, humble et contenu
quand il quitte le registre de la croyance et appuie son dire sur le constat des faits
(et ceux-ci sont têtus) 
puis les range au cahier du compréhensible, de l'analysable, du rationnel
ll a alors raison avec l'aide des faits et contre leurs habits clinquants propres à émerveiller l'enfance et ses rêves.


Parfois l'être est empli d'orgueil. Il veut avoir tout juste dans l'absolu
mais sa logique est maligne par embrouillement de la langue et moquerie des prémisses.

Il peut avoir raison en langue contre les faits
cela reste jeu de l'esprit qui n'a plus aucune prise avec le réel.

Dieu seul au fond  peut avoir raison contre les faits
lui qui surplombe les contradictions dans l'éternité.

Mais pour l'humaine nature et sa finitude
l'humilité est de mise: s'en tenir aux faits
renoncer à ce qui entrave sa liberté de penser et douter
aux vérités révélées, aux apparences trompeuses

et surtout
surtout
aux tentations de syllogismes qui veulent avoir raison

à n'importe quel prix.


Aucun commentaire: