vendredi 25 janvier 2013

Basil Besler, la scille blanche et le crocus




crocus.jpg


          

Pour continuer la mise en ligne de ces pages arrachées à leurs support d'origine et vendues au plus offrant, afin que chacun puisse posséder un peu de cette beauté, sur cette gravure  est mise en avant la Scille blanche.

La substance contenue dans le bulbe de cette plante toxique de la famille des oignons est connue depuis l'antiquité pour ses vertus diurétiques et cardio-toniques à condition d'être administrée en infime quantité bien sûr, faute de cette précaution elle provoque un arrêt cardiaque, comme la digitale. D'origine méditerranéenne, on trouve cette fleur un peu partout désormais, même si elle avoue une préférence pour les bords de mer et les sols sableux. C'est sans doute la raison pour laquelle on la  rencontre fréquemment dans nos paysages girondins  recouverts par endroits du sable des Landes toutes proches.

Il faut se méfier de cette plante car même le contact de ses feuilles et pétales avec la peau peut provoquer des réactions inflammatoires vives et douloureuses, via les cristaux d'oxalate de calcium . Ici une page très documentée.

Les autres fleurs représentées sont, en haut, le délicieux Crocus versicoloris de nos jardins, dont la Bible disait qu'il était " le Lotus des vallées ".  La mythologie grecque s'emparera, à travers le mythe de Prométhée,  de cette fleur dont une variété donne... le safran.

En bas du pied de la scille,  l' Hépatique. Cette petite renoncule possède elle aussi, quand elle est séchée, des vertus diurétiques. Elle est protégée dans certaines régions de France.



crocus.jpg



3 commentaires:

Viviane Lamarlère a dit…



On ne dira jamais assez la profondeur de ces planches. L'humilité de tous les artistes anonymes qui consacrèrent pour certains leur vie à répertorier les jardins et les campagnes.

Connaissez - vous Leonhardt Fuchs, quasi contemporain de Besler mais moins connu que ce dernier ? On lui doit les premiers pas dans la classification scientifique des espèces. J'avais trouvé pour vous une belle planche consacrée au coquelicot, mais je ne sais comment insérer la photo. Le lien fera l'affaire : http://mulibraries.missouri.edu/specialcollections/exhibits/darwin/images/fuchs2.jpg

Ou Nicolas - François Regnault ? Les planches de ses ouvrages étaient dessinées par son épouse. L'ouvrage est quasi introuvable mais j'ai trouvé ceci sur un site. Peut - être aurez - vous un jour l'occasion de rencontrer ce beau livre conçu avec une idée très moderne : permettre au souscripteur de participer à l'ordonnancement des pages selon son plaisir ( par ordre alphabétique ou couleurs ou familles, et j'en passe )

http://www.arehn.asso.fr/centredoc/livres/regnault/regnault.html

Amitiés,

Joubert
Commentaire n°1 posté par Joubert le 16/06/2010 à 14h35

Vous êtes adorable, Joubert. Non, je ne connaissais ni l'un ni les deux autres ( époux). Vous savez, j'ai découvert par hasard Basil Besler, en tombant sur une dépêche qui annonçait la mise en vente aux Etats <Unisde ses ouvrages effeuillés. Une immense colère m'a fait alors sauvegarder ces pages si belles, mais je n'ai pas poussé la curiosité plus avant pour savoir qui avait devancé son immense travail. Oui, c'est très intéressant ce mode de souscription. Il s'en passait des choses novatrices en ces temps là dont on pense qu'ils furent pleins de nuit!
Je ne manquerai pas de me renseigner sur les uns et les autres et pour vous et les lecteurs, cette belle image de coquelicots ( il faut rentrer l'image dans une administration pour pouvoir la poser sur le commentaire)
Mille merci encore...

Viviane Lamarlère a dit…

e ne suis pas aussi érudit que Joubert (j'ai adoré son commentaire) mais j'aime moi aussi les planches anciennes dessinées avec conscience et amour.

http://idata.over-blog.com/0/13/42/39/cocolicots.jpg

C'est ma contribution, ma petite page arrachée du jour...
Commentaire n°2 posté par Merlin le 17/06/2010 à 18h21

Toi pas érudit???? Tu nous émerveilles chaque fois, Michel, nos enfants et moi, de tout ce qui pique ta curiosité et de tout ce que tu offres en partage de savoirs et d'envie d'en savoir davantage...
Je crois que je reconnais cette page là, elle est douce comme une fin de journée estivale quand la brise caresse un jardin Normand ;o) et donne idée si gracieusement de la robe vaporeuse de ces fleurs qui, cette année, ont à nouveau envahi nos champs et jardins alors que nous n'en trouvions plus chez nous.
Pour chacun cette gravure que tu m'offres est désormais en ligne, mille merci du cadeau!

Viviane Lamarlère a dit…




Je ne retiens rien
mais je bois toute cette science botanique
avec bonheur.
Commentaire n°4 posté par Lélio le 17/06/2010 à 21h56

C'est gentil Lélio
ne rien retenir
n'est-ce-pas là la véritable générosité?
Réponse de Russalka le 18/06/2010 à 10h06

Je suis cancre en botanique et de plus cela me laisse indifférente mais j'ai vu les magnifiques coquelicots peints de Merlin et ça, cela me parle de suite . Bises Viviane
Commentaire n°5 posté par aimela le 19/06/2010 à 12h13

Toi aussi tu les aimes? j'ai vu ce clocher en vrai ! Cette peinture à hauteur de pétales donne idée de la clarté du ciel dans son village, du calme qui y règne, de la brise légère et odorante qui y souffle... Mille merci Aimela!
Réponse de Russalka le 21/06/2010 à 08h52