vendredi 25 janvier 2013

Basil Besler, l'artichaut, le gecko et l'oiseau



Pour petits et grands...
un prétexte qui attendait depuis des semaines
pour illustrer
un beau dessin de Basil Besler


artichaut.jpg




Tout seul oiseau. Tout seul tout seul.
Et moi
petit gecko
hissé de pattes gouttes
le regard en raisin je suis allé vers lui.

Et les fauteuils me direz-vous ? Les deux fauteuils assis sur la corinthe au-dessus de la rampe?
Pas eu le temps
la rampressée !
Il y avait des feuilles et des feuilles
une forêt de feuilles
on aurait dit un grand troupeau de manchots blancs
et noirs les Empereurs des glaces
sauf qu'ils pas étaient blancs
sauf qu'ils pas  étaient noirs
et leur corps était plat et leur bec a pas d’yeux

Le vent les recourbait d'un moment vert à l’autre

Ils m’ont laissé entrer
non sans croquer le tendre où poussent mes pensées.
Très sombre dans
très sombre le violet qui me piquait les pieds.

La forêt de manchots toute à cous attentifs

aveugle de beaux cris pointait son bec au ciel.
Mon être de gecko dans cette nuit serrée
sentait doute une écharde et près de l'orangé.

Trouverai-je l’oiseau ?
Ne m'avait-il pépié que pour m’emprisonner...?


Nous ne manquons de rien
je le rêve
il me rêve
les manchots plats sans yeux font une forterèche.

Entends son coeur.
Tout bas.
 


artichaut.jpg



5 commentaires:

Viviane Lamarlère a dit…


Quel beau regard sur ce dessin, tu m'émerveilles. Mony
Commentaire n°1 posté par mony le 27/11/2007 à 14h15
Cela me touche beaucoup beaucoup que tu aies aimé ce fruit, les dessins de cette époque sont admirables, j'en ai une pleine besace sauvegardée sur la toile ( ils sont en train de démantibuler un ouvrage original pour en vendre les planches aux USA...)

Bisous à toi ma douce Monny!
Réponse de Russalka le 28/11/2007 à 17h23
Que c'est exquis! deux petits bijoux , l'un en image, l'autre en mots, qui tintinnabulent à merveille. Ils fondent dans la bouche comme les rares bonbons de quand on était petit. Et on entend ta voix en les lisant! c'est magique!
merci Viviane!
Commentaire n°2 posté par mireille le 27/11/2007 à 15h17
Et si ce commentaire n'est pas un commentaire douceur, qu'est ce que cela peut-être nom d'un artichaut (sourire)?
J'ai hésité à le lire en MP3, si un peu de temps dans les jours qui viennent, promis, je suivrai ce chemin!
Bisous à toi Mimi.
Réponse de Russalka le 28/11/2007 à 17h26
les yeux de raisins risque de se faire piquer par les abeilles et les guêpes.
clémentine
Commentaire n°3 posté par clementine le 27/11/2007 à 20h19
oui, c'est vrai (sourire) mais il doit y en avoir des grappes et des grappes et un gecko... cela court vite. Merfci Clem du clin d'oeil piquant ;o)
Réponse de Russalka le 28/11/2007 à 17h3

Viviane Lamarlère a dit…

e me réjouis à te lire ainsi
presque à t'entendre
tant ta voix est là dans le texte si joli que tu nous donnes à croquer
et même si
par si par là on y entend
des feuilles à macher dans l'amer
Commentaire n°4 posté par Le bateleur le 27/11/2007 à 21h33
Et c'est gentil comme tout d'avoir croqué mon texte
il était là pour cela
feuille par feuille
et je crois que dans l'artichaut l'amer est doué de mille vertus (sourire)
alors acceptons les
pour le bonheur de leur couleur
merci Luc
Réponse de Russalka le 28/11/2007 à 17h34

Viviane Lamarlère a dit…

Dans "artichaut" il y a "art" et "chaut"

art au sens de beauté naturelle
de la création fractale parfaite

chaut, non pas au sens de "peu me chaut"
mais ce qui tient chaud au coeur
l'artichaut bien bien cuit qui sort de la cocotte
chaud comme un pain d'arbre à pain tropical

Je suis moi-même un Manchot
Pas encore empereur
Y' aSarko sur les rangs...
Mon petit gecko à pattes ventouses
Qui venait tous les soirs se coller
Sur les vitres de ma fenêtre en Algérie
Avait sans doute lui aussi
Un coeur d'artichaut avec les belles
Geckottes de là-bas.

Depuis, je rêve que je marche au plafond
Comme la mouche du film qui soudain
Se trouva intimement mêlée aux chromosomes
De l'homme dans la cage de verre.

Alors les asticots sortiront de leurs oeufs désincarnés
Pour devenir à leur tour flying insects aux yeux
Magnifiques aux mille facettes...

Bzzzzzz ! Bzzzzz !
(Le petit bruit qui fait mouche !)

J'ai mis un comment taire à Catherine & Luc pour les 20 ans d'Hélène, moi qui n'ai pas un coeur d'artichaut.


Commentaire n°5 posté par Merlin le zeteticien le 28/11/2007 à 11h41

Viviane Lamarlère a dit…

J'adore tes retours poèmes Merlin mon enchanteur
la manière dont tu t'es promené dans le petit conte me fait rudement plaisir
et je vois d'ici ton petit gecko
(sais tu qu'en Afrique en avoir dans la maison est un signe de bonheur et de chance?)
faisant la cour à des tas de geckottes
qui auprès de lui avaient la côte
le blanc du plafond illuminé de sa danse vert pomme
ses petites pattes en spatules et la belle mouche inconsciente
pas loin
prête à être gobée.
Que de temps j'ai pu passer à regarder les gecko vivre en Afrique...

Mais non tu n'es pas un manchot
d'ailleurs si tu te présentais aux présidentielles, je voterais pour toi alors tu vois...
sarko.. c'est qui déjà???

J'ai vu le beau commentaire déposé à la belle Hélène
qui mérite ce qualificatif
s'i j'osais je dirais qu'elle ressemble un peu à ma douce Sarouette
aussi typée, autant de volonté dans le visage et de ferveur aussi
ah, elles sont belles nos filles
protégeons les de ce monde qui leur fait mal.

Bizzzzzzzzz à toi aussi ;o)
Réponse de Russalka le 28/11/2007 à 17h41
Un régal double lorsque les commentaires de Jean-Pierre viennent insuffler leur bonne humeur pleine d'esprit devin (ou en deux mots)
Commentaire n°6 posté par le bateleur le 28/11/2007 à 12h02
Et je suis heureuse de ce bonheur partagé, Luc
car notre moine soldat le mérite!
esprit de champagne plutôt
plein de bulles qui pétillent (sourire)
merci de la re-visite ...
Réponse de Russalka le 28/11/2007 à 17h42

Viviane Lamarlère a dit…


J'ADORE ! Tant de gaieté, tant de jeu avec les mots, que je ne puis pas même relever ce qui m'amuse, ce qui me fait rêver... Merci Viviane, la vie est morose.
Commentaire n°7 posté par valentine le 28/11/2007 à 18h37
Merci Valentine, tu es adorable, je manque de temps en ce moment pour écrire, lire, participer, il ne faut pas m'en vouloir, cela reviendra (j'espère ???)
Bisous
Réponse de Russalka le 29/11/2007 à 13h41
Chaud ce plat !
Corinthe, rampressée, forterèche...
En voilà du grand vocabulaire !
Si tes personnages ne manquent de rien, toi tu ne manques pas de fantaisie ! J'entends bien sûr en matière d'écriture !
(Sourire)

Bises
Commentaire n°8 posté par Marianne le 28/11/2007 à 21h28
C'est vrai (sourire) qu'il est chaut ;o))
oh je suis aussi un peu fantaisiste dans la vie aussi
en tous cas contente que ce petit conte bref t'ait plu
l'intérêt est de maintenir en vie de belles images qui sinon partiront dans des collections privées et friquées.
Réponse de Russalka le 29/11/2007 à 13h43