mardi 15 janvier 2013

Burkina Faso







Une nouvelle rubrique pour faire découvrir les pays et peuples du monde, leurs richesses, leurs pénuries et leurs souffrances aussi.

Souvent des dessins ou des cartes parlent davantage que les  chiffres et les mots. Celles que je vous offre sont régulièrement mises à jour .


Pour commencer,  les pays exportateurs d'armes,
la France ( en violet) y tient une place honteuse.

A regarder ces cartes, comment ne pas s'attrister du fil ténu des deux continents les plus touchés par des conflits, qui semblent soutenir le ballon d'oxygène et autres produits moins aimables des économies situées au-dessus de l'équateur:



Le taux de mortalité pour cause de guerres au XXI ème siècle
le continent le plus touché étant l'Afrique
En rouge foncé le Congo, en rouge clair la Somalie, en sable le Darfour
les autres pays sont le Rwanda, le Zimbabwé, le Maroc, le Libéria...
en bleu, la Bosnie.




Pour comparer par rapport au nombre d'habitants





Les pays les plus pauvres




Ceux qui vivent avec moins de deux dollars par jour, la




Les pays où l'on a le plus facilement accès aux études universitaires
On constate ici la maigreur effrayante du continent Africain .

On




La part du budget consacrée à la recherche scientifique autant dire
que l'Afrique y est réduite à un fil

ay




Les pays qui vivent encore aujourd'hui un génocide
ou dans des guerres continuelles:
Afghanistan, République démocratique du Congo, Irak, Somalii, Timor-Leste, Zambie,  Zimbabwe.
:


Q

Q



Quand la sécheresse et la faim tuent l'Afrique, les  Pays sahéliens étant naturellement les premiers touchés, mais la Chine ( en vert )  n'y échappe pas.



© Copyright 2006 SASI Group (University of Sheffield) and Mark Newman (University of Michigan).



Je sais, c'est démoralisant. Cela nous permet aussi de prendre conscience de nos immenses privilèges et de ces inégalités effroyables, liées à la ponction de tout un continent par les multinationales occidentales, Russes, Chinoises, Indiennes, à son armement par les mêmes puissances, au désintérêt collectif de ce qui est en train de mourir là.


Comment endiguer la pauvreté sur un continent qui est broyé depuis des décennies par des guerres, des catastrophes climatiques, une fuite des cerveaux, des pandémies gravissimes, un déficit croissant d' égalité entre hommes et femmes, la corruption de ses dirigeants, une montée en puissance des radicalismes religieux?

L'obsession pour la " croissance " ne peut que l'enfoncer encore davantage .
 

Pour remonter le moral, quelques liens vers
le Burkina Faso , Pays des hommes Intègres, que je connais fort bien.

Un tout petit pays débrouillard, modeste, parmi les plus pauvres et les plus joyeux et pacifiques de la planète... Ci-dessous, le musée de la musique Africaine à Ouagadougou.


Le pays tout entier y réfléchit aux solutions locales ou locorégionales,   y fait sans tapage revivre l'agriculture traditionnelle avec une grande intelligence de la répartition des semences sur cette terre aride .

L'agriculture occupe 85 % de sa population, 6% se consacrant à l'élevage, le restant aux services qui sont publics ou à la presse qui est tout à fait libre et très drôle, mordante et critique à la fois.

La pauvreté y est endémique, touchant les populations rurales que la sécheresse galopante atteint en tout premier lieu. Mais ce pays
qui ne lutte contre personne et dont la religion animiste à 65%  lui garantit une ignorance salutaire de tout prosélytisme, ce merveilleux petit pays se bat pour lui-même. Il a choisi ses priorités.

Chacun s'y débrouille pour apporter sa contribution, ici, un marchand de volailles qui se rend au marché de Ouaga, un Touareg sans doute:


Le gouvernement rend compte publiquement et très régulièrement aux électeurs de ses réussites et échecs ou lenteurs,  privilégie les rencontres avec la population, accorde une part importante aux femmes dans la bonne gouvernance, prend soin de l'héritage multi-culturel. Les ethnies nombreuses y vivent en paix ... Elles se croisent depuis si longtemps.

Tout doucement, s'appuyant sur ses forces  humaines qui sont grandes, sur l'aide des pays les plus riches, sur certaines régions de France telle le Morbihan qui aide à monter des projets de jardins maraichers

ce qui nous semble simple, mais signifie là bas forer des puits, amener l'eau, la conserver, mobiliser tout un village...
Fort de tout ceci et de l'annulation d'une grande partie de sa dette,  ce petit pays parvient à faire mentir les mauvais chiffres de l'illettrisme, du sida, du manque d'eau.

C'est un des rares pays à se tenir à ses promesses électorales sur le plan des droits humains.


Si je devais lui donner une devise ce serait un haïku de Issa


" Ce printemps dans ma cabane
Absolument rien
Absolument tout "




5 commentaires:

Viviane Lamarlère a dit…

e début est
effrayant et tellement parlant
nous avons toutes les images qu'il faut pour nous réveiller
et pourtant

la fin est rafraichissante
et donne un peu d'espoir après le vent glacial des écarts
...
de tout

Merci Viviane pour ce travail d'analyse et l'ouverture vers
un horizon de couleurs
Commentaire n°1 posté par le bateleur le 20/01/2009 à 20h23
Merci Luc
j'essaie de me raccrocher à ces projets à dimension humaine
qui nous mobilisent souvent dans l'ombre, tous.
Oui, ces cartes parlent mieux que n'importe quel article
ou n'importe quelle statistique.

certains pays gardent l'espoir en dépit de tant de difficultés quotidiennes liées à leur situation géographique. Alors, pour eux... Garder espérance.
Réponse de Russalka le 21/01/2009 à 17h00

Viviane Lamarlère a dit…


Quand les médias de grande diffusion diffuseront-ils un reportage comme le tien Viviane ?
C'est suffisamment parlant, ? bordel de merde ! Oops sorry...

J'adore cette page car elle est honnête, non partisane et participe en grande partie du vécu réel, de la connaissance de ces peuples.

Et puis ces cartes, elles parlent, hein ?
Commentaire n°4 posté par Merlin le 20/01/2009 à 21h44
C'est adorable, Merlin, tu sais ce n'est pas difficile de faire un article un peu pédagogue avec le matériel fabuleux de ces cartes.
Elles me parlent davantage que les cartes traditionnelles dont celles, par ailleurs très bien faites, de certains périodiques diplomatiques. Ce n'est certes pas le même usage, mais celles-ci donnent tant idée des contrastes et des injustices.
oui, j'aime ces peuples, pour les avoir cotoyé longtemps.
Bisous et @ tout de suite si ma connexion veut bien tenir
Réponse de Russalka le 21/01/2009 à 17h08

Viviane Lamarlère a dit…


Voilà un article comme je les aime, VRAI car il n'y a aucun "intéret" derrière , aucun parti pris ce n'est pas le cas dans les médias . Le Burkina- Faso est un pays qui a tout compris, on devrait le prendre en exemple pour la démocratie et le partage des biens. Un oasis de bon sens dans ce monde en folie. Merci Viviane
Commentaire n°7 posté par aimela le 21/01/2009 à 09h58
Merci Aimela, non, tu ne trouveras jamais sur mon blog de partisanerie, c'est un truc qui me dépasse. Tous les humains se ressemblent, tous sont confrontés à leurs difficultés, leurs joies, leurs espérances ou désespoirs. Certains sont manipulés et cela me navre, manipulés par leurs politiques, leurs clercs, leurs médias et nous ne pouvons échaper à cela qu'à force de volonté.

Merci à toi d'avoir partagé la promenade, Aimela, je viendra te lire dès que ma connexion sera plus stable.
Réponse de Russalka le 21/01/2009 à 17h29

Viviane Lamarlère a dit…


Un très beau reportage de ta part jusqu'à l'haïku de la fin en contraste avec notre société de consommation. Merci
Commentaire n°8 posté par lutin le 21/01/2009 à 13h03
merci à toi Lutin, ce haïku est somptueux, et il dit bien la noblesse de ce peuple si pauvre et si généreux, si souvent atteint de toutes sortes de fléaux ( sécheresse, mort des troupeaux, sida, choléra et méningites bactériennes ou rougeole qui frappaient le pays quand je m'y trouvais de terribles hécatombes ) et qui pourtant n'a jamais cédé à la facilité des croyances agitées parfois sous son nez, aux sirènes de l'imitation servile de l'occident ou des affrontements intertribaux.
Réponse de Russalka le 21/01/2009 à 17h33
Voila un article que j'apprécie beaucoup, merci Viviane
Commentaire n°9 posté par marlou le 21/01/2009 à 20h01
Merci à toi, Marlou et à demain si ma connexion m'y autorise..;
Réponse de Russalka le 21/01/2009 à 22h34

Viviane Lamarlère a dit…



Dernièrement j’ai vu une émission qui révélait la vente des terres arables en Afrique, en Amérique du sud, en Asie …

Le prochain enjeu qui est déjà là, c’est l’alimentation d’une population mondiale toujours croissante, alors les spéculateurs ont lancé leurs filets.

Ainsi les populations qui vivent d’agriculture vivrière se trouvent dépossédées de leur terre.



Voir permet une prise de conscience qui agit en nous, et change, là où nous sommes, notre relation aux autres.

Alors nous pouvons, aussi, nous réjouir de ce qu’il y a de beau.



Merci pour ce partage


Commentaire n°10 posté par Miche le 21/06/2011 à 05h42



L'Afrique est un continent qui pourrait grâce à certaines régions giboyeuses, aux terres riches pour l'agriculture mais aussi en ressources minières devenir autosuffisant. Hélas, entre intérêts des grands groupes internationaux et arrogance des dirigeants, il reste, comme le disait René Dumont, mal parti...Merci Miche de ce aprtage ;o)
Réponse de Russalka le 21/06/2011 à 09h00