jeudi 10 janvier 2013

Candide



-Candide où t'en vas-tu

Si bon matin?

-Je cherche le chemin
Des coloris perdus;

-Tu avalas les berlingots
Du joyeux Arc en ciel
Un matin frais où le soleil
Dansait dans une
goutte d'eau !
Donc ne me chante point les choeurs de l'innocence...

-Matité ou brillance
De l'horizon je suis la ligne
Que levant et couchant désignent
Je scelle une éternelle absence.
Crois tu que ce soit confortable?

-Je vais tenter d'etre aimable...
Sans  toi où seraient nés la virginale rose,
Le lotus, le nuage, le papier où se posent
Les reves du poète? Tu n'es pas que silence
Tu es à toi tout seul tous les possibles! Pense
Que ta non-couleur est rite de passage
Traversée lumineuse, appel aux grands voyages...
Ne vêtait-on jadis de blanc les candidats?
Tu es l'Alpha et l'Omega
De mondes confondus.
Mais...tu deviens tout rose...
Qu'as tu?

-C'est que je me sens tout confus
Lorsque tu me décomposes.



Aucun commentaire: