mardi 15 janvier 2013

Ce qui restait, ou vert...





Rouille océane n° 3Ci





Ce qui restait ouvert

Le  coeur presque du bruit
allumant d'autres germes aux battements plus clairs

Le salut par l'absence

l'Après au poids de feu
sur le dernier fuyard

Enfin quand le désert
un navire échoué dans son linge de rouille

Sous nos pas nulle trace

Et nous serions le ciel en plaine au bord de l'eau
l'oiseau
son vol
joyeux sous notre peau





      Après une carrière d'instituteur, notre voisin de la Brède
Erick  Dronnet
se consacre à la Botanique, créant un des sites de flore française  de référence sur la toile.  Ses remarquables travaux et recensements dans le cadre de sociétés savantes n'évincent pas une autre passion:


La photographie .


Ici se poseront des échos en mots
à ses images pleines de poésie.





Jonathan Livingstone le Goéland



 

Aucun commentaire: