mardi 15 janvier 2013

De la langue châtiée


A la manière de... qui vous voulez ;o))

***

Un seigneur toujours  doit donner à valetaille
Exemple de finesse et d’esprit d’à-propos
S’il déroge à cela il se peut que repos
Ne lui soit accordé par épée ou mitraille.

Ce que vais vous conter est chose véridique
Chacun pourra s’en faire claire opinion
D’autres diront sans doute «  c’est pas mes oignons »
Et pourtant ces temps-cy, tout mot est politique.

Il était une fois un roitelet avide
A se faire mirer comme un
œuf qu’il était
Dur de tête et mal cuit, coquille un peu pétée
Humeur labile et penser vide.

Allant en ces grands prés où paissent les bœufs gras
Il salue et sourit, parlote et puis s’expose
Ce lieu vous le savez ne sent toujours la rose
Tout allait bien jusqu’au funeste patatras.

Il tend à un manant sa main bien trop baguée
Pour ces lieux où d'aucuns savaient bottes chausser
L'homme ne veut la prendre, pis, veut se gausser
Du roi qui ne supporte point d'être nargué.

Certes ne fut malin de la part du Pays
Qui refusa la main à baiser de son maître
De le crier si fort qu’en toutes les fenêtres
Ses propos injurieux ont longtemps retenti...

Mais de la part du Roi, non plus ne fut sapiens
De répondre aussi sec «  Casse-toi pauvre con »
Car c’est toujours celui qui dit qu’y est, au fond,
Après que soit passé un minime de temps.

Ô mes heures anciennes de langue châtiée
Où estes vous enfuies ? Où estes vous passées ?
Et que restera-t-il de celui qui voudrait
A toute force eschole et langue repasser ?

Où sont cachés les us des preux et gentilshommes
Qui savaient à l’injure rétorquer souris
Ou mieux encore oubli, ne mordant cette pomme
Envenimée que tend le salon de Paris

En toute chose il faut montrer le bon exemple.
Quoi!  il n'est donc parmi
les beaux gardiens du temple
Quelqu'un pour lui gauchir sa facheuse tendance
A croire tout permis dans le registre rance?

Reprenez-vous Monsieur, si la chose est possible

Parler vrai ce n'est point dire des mots horribles
Et douloureux à l'ouie.
Souvenez-vous de Louis
Le XVI ème du nom.

C'est avec du mépris qu'on fait l'insurrection.



Aucun commentaire: