mercredi 9 janvier 2013

Dessine-moi le temps





Dessine-moi le temps

        les pistes poudre riz insouciantes des champs
                où gémit le sorgho,
                les heures à l’affût du silence et de l’ombre
                  en triangle pliés sous le nombre
                                                                des branches
                    Dessine-moi les sentes
        la vie comme un serpent qui écarte
                                            les pierres
            et le soleil à mordre entre deux frissons gris
                            dessine moi le feu qui s’émiette tout seul
                                                    et de ses cendres bleues
                        élargit muettement  le cercle des repas
            déjà pris
            Dessine-moi la terre
                les éteules dorées qui finissent de traire
                    quelques restes du jour avant de se coucher
                                            nue si mon âme est nue
                                                        revêts-la de couleurs et fais tourner
                                                manège
 
On sera sur du blanc lorsque viendra la nuit




Aucun commentaire: