mardi 29 janvier 2013

Eaurage



orag240306-3.jpg

         

Je suis venu pour vous faire peur

                    effacer de mon eau lourde du bleu du ciel
                l'encre noire de vos arbres

            Voyez mon chien de vent qui jappe son troupeau
               il mordra vos clochers
            jusqu'à l'os des prières
               essorera vos routes de l'essaim bruissant
           troublé comme une loupe

            Une rumeur de pluie a gonflé mes pensées

               Il ne faut pas que les oiseaux se taisent
            ça fait grandir la nuit

            Dites aux oiseaux de chanter!





3 commentaires:

Viviane Lamarlère a dit…


Je les entends chanter dans les Jardins ici, à 2 pas de la maison radieuse de Lecorbusier. Mais pas le moindre orage Ô désespoir ! Le ciel est désespérément bleu...
Commentaire n°1 posté par Merlin de Rezé le 12/05/2008 à 10h32
Oh quelle joie, Merlin de Rezay, quand j'ai vu ton nom s'afficher ce matin, ça c'est le genre de coucou qui va droit dans mon coeur...Pas le moindre orage? je veux bien t'en envoyer de chez moi, il n'a pas fait soleil ici depuis deux siècles au moins ;o))
Bisous et prudence sur la route au retour,
profite bien de ton séjour
chez les Ambilâtre
dont l'eau n'est jamais saumatre;o)
Réponse de Russalka le 12/05/2008 à 18h22
J'adore ce poème !
Commentaire n°2 posté par Valentine le 16/05/2008 à 19h25
Meci Valentine, ta présence et a tendresse me font chausd au coeur, je n epeux en dire davan,atge, j'ai trop mal. mais merci à) toi qui rconfore quand j'en ai besoin
>Bsous
Réponse de Russalka le 17/05/2008 à 08h13

Viviane Lamarlère a dit…



Bravo !! Depuis une bonne heure je relis tous tes articles en reculant "précédent - précédent..." dans l'espoir de retrouver le poème que j'ai en tête, et ne le retrouvant pas, je m'extasie par contre sur les merveilles que tu as pu écrire, au point que parfois je me demande si j'ai bien tout lu (parfois tu n'envoies pas newsletter je crois...) ! Tu es vraiment une artiste, Viviane.
Commentaire n°3 posté par Valentine le 16/11/2011 à 19h48



Tu as raison, je n'envoie pas systématiquement la NL pour ne pas déranger le lecteur, juste quand il s'agit d'une nouveauté ;o)) Je t'avais mis le poème que tu cherches en réponse à un commentaire ;o))
Réponse de Russalka le 17/11/2011 à 09h13

Poème plein de magnifiques méthaphores. Bravo
Commentaire n°4 posté par Rébecca le 16/11/2011 à 21h53



Merci Rebecca, un vieux vieux poème qui était d'actualité lorsque je l'ai posté car il pleuvait pleuvait et ventait!
Réponse de Russalka le 17/11/2011 à 09h15

Viviane Lamarlère a dit…



Magnifique photo et tes mots dans la nuit emportent avec eux "la rumeur de pluie"... Etrange et fascinant, depuis quelques jours entre sommeil et éveil, j'entends ces oiseaux qui chantent...

Ils font ça depuis toujours, annoncer le jour qui se lève.

Jamais encore, je ne les avais entendu entre loup et chien.

o)))




Commentaire n°5 posté par Miche le 17/11/2011 à 03h28



C'est peut-être du même ordre que ton jasmin ;o)) un petit changement minuscule sur mon blog ( publication dece poème) et tes oiseaux qui veillent pour écarter la nuit! Mille merci Miche...
Réponse de Russalka le 17/11/2011 à 09h16

La chute est merveilleuse.

Amicalement
Commentaire n°6 posté par marlou le 17/11/2011 à 06h58



Merci Marlou, chaque jour j'épie des changements dans le rythme des jours et des nuits, qui sait...
Réponse de Russalka le 17/11/2011 à 09h20