mercredi 9 janvier 2013

Eloge paradoxal


A la manière de
Ronsard...


Saurait-on devenir expert communiquant
Expert en contact vrai ou en grands
sentiments
Si Internet manquait à notre formation ?
Verrait-on dans ces arts maîtres es passion
S’ils ne s’étaient forgés devant un écran plat
Aux doux transports de l’âme ?Ô my God, le constat
Est de telle évidence ! On ne peut se passer
Pour devenir humain et pour savoir aimer
De souris et de clics, de tapis, de pixels,
De  ces plaisirs plus vifs que blonde mirabelle.
La déesse de l’amour se rend même à ses charmes
Elle s’offre à loisir, laisse tomber les armes
Dont elle s’est vêtue : tout devient plus facile,
On séduit, on se baise, on déhanche les cils
On se sent un gerfaut hors du charnier natal
On est à soi tout seul toute l’Aéropostale.
Le moindre substantif se mute en une moelle
Aux délicats fumets, l’article dans la poêle
D’un regard rissolé à lui tout seul est phrase
Quand les mots soutenus en moucherons s’écrasent .. 
Ah.. que seraient l’humain sans dieu informatique
Il bande impudemment son grand arc érotique
Condensé de silence, solitude, éloignement
Dans lesquels chacun sait que s’aiment les amants
Ah, que maint amoureux serait estimé sot
Sans la prompte entremise qui dit pour lui ses mots
Et qui saura un jour ses lèvres remplacer..
 

Aucun commentaire: