mardi 15 janvier 2013

Etoile de tes cheveux de sel


En écho à une très belle toile de Lutin




Etoile de tes cheveux de sel
    étoile
        en mes terres trahies
            patiemment d’or
tu dis
    la langue déroulant ses blonds chemins d’agnelle


Etoile de mes chairs contuses
    étoile
        je
            pourprement dors
        aussi
loin que le sang de la pluie ?


Aucun commentaire: