mardi 15 janvier 2013

Fragment 1 Résille des grilles

 




Plus tôt vieillissent les herbes
  hautes déjà, sèches et presque cassantes
traversant par endroits la résille des grilles
       étayant son bandeau lâche le long du parc.

Dans les fossés autrefois poussaient des formes
            étranges à l'enfant que j'étais
      penchée sur l'eau épaisse et noire.
    
        
         Quelques plantes plus basses
          pour habiter l'espace
qui veut la main, le pas, le temps qui passe.

Rien n'a changé.
    Il y a dans la lumière quelque chose qui semble
arrêté pour toujours dans le métal des trembles
      et quand entre les futs apparaît la maison
           c'est un signe venu pour taire d'autres ombres.

On dirait que l'enfance vient de se relever
       de ses rêves de foins
             et rit un peu
au loin.

Aucun commentaire: