mercredi 9 janvier 2013

Homo Faber





fleurs-jardin-0652.jpg



Hier dans le bois qui jouxte notre parc
j'ai découvert un collet.

C'est interdit chez nous de braconner mais tellement tentant sans doute
de poser ces pièges sous l'ombre des arbres
fréquentée de si nombreuses bêtes aux longues oreilles.


Elles sont peu farouches et ne craignent même plus les chats.

Mais l'humain sait encore les prendre

et je me demande si son intelligence à fabriquer depuis la nuit des temps
ce piège simple et qui ne décime pas
est la même que celle qui aujourd'hui
fait et défait les réputations au rythme de l'information
pour plaires pour complaire
ou construit à la chaîne des fusées, armes, écrans et autres objets jetables.


" Si je ne divulgue pas ma manière d'aller sous l'eau
c'est à cause de la méchanceté des hommes
qui s'en serviraient pour assassiner au fond des mers
en déchirant les navires et les faisant couler avec leurs équipages"

Aimable Léonard
tout chargé de conscience
Aimable Léonard qui par avance savait.

Quand on pense que parfois on qualifie les idées de "périmées "
quand on pense à tout ce qui fut produit par et pour l'intelligence
et la survie humaine

et qui l'est désormais par et pour le marché


Heureux et simple Homo Faber
tu connaissais la steppe la forêt le désert
tu posais tes collets selon les habitudes des bêtes convoitées
et tu utilisais la force même de l'animal se débattant pour provoquer sa mort


Ce monde utilise nos faiblesses
après nous avoir donné le feu


fleurs-jardin-0650.jpg


Aucun commentaire: