vendredi 11 janvier 2013

La maison aux yeux bleus




La petite maison de Saint Cado...
photo de Michel


200111861.jpg

La maison aux yeux bleus assise sur la mer
du bout de ses galets fait des rides dans l’eau.

Son inquiète attente mande les abers
Et son amour enfui en baie de Saint Cado.

Jamais ne sera libre comme l'est un bateau

Dans les jardins salés autour du Morbihan
La belle ne rêvait que d'ouvrir l’océan.


Un jour elle croisa un écuyer sauvage
Il chevauchait comme elle d’autres paysages.
Dans l’ombre d’une crique ils se sont épousés
Leurs corps étaient navires voiles déployées.

Jadis on n’était femme que si l’on était sage....
La rumeur qui enflait comme son ventre doux
Conduisit le pays à convoquer un mage
Afin d’exorciser un amour aussi fou.

L’Enchanteur fut touché par la belle innocence
Des enfants de la mer. Il laissa quelque chance
A cet amour en fruit de durer pour toujours.

Mais pour rendre justice aux ires d’alentour,
il offrit aux amants d’exaucer leurs deux voeux.
La belle fut posée comme barque sur l’eau
En nuage léger fut transformé l’amant.


C'est lui qui vêt de gris la baie de saint Cado
Et frôle les galets de ses yeux caressants
Quand la maison rêveuse accueille l’Océan.


Aucun commentaire: