vendredi 11 janvier 2013

Le marchand de sable et la nouvelle Lune

 


La situation est grave!
Voilà ce que se disait tout bas Tigrain, le P'tit marchand de sable.
Presque un mois qu'il accomplissait avec bonheur son métier tout neuf.
Presque un mois que chaque soir, il enfourchait le plus tendre des rayons de Lune et se laissait glisser jusqu'à elle en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.
Presque un mois qu'il emplissait sa besace du sable unique, blanc et doux qui endormirait tous les enfants de la Terre.

Mais ce soir là, point de Lune à l'horizon, ni en dessus, ni en dessous.

Oh, il aurait dû se douter que quelque chose allait se passer. Depuis un mois, la Lune se faisait chaque fois plus petite et Tigrain  s'y posait avec grande précaution. Et s'il allait tomber dans la nuit profonde qui mangeait le beau croissant?

Oui, la situation était vraiment grave!
Alors en son coeur, Tigrain interrogea les Sages qui l'avaient nommé.
- Grands marchands de Sable, je suis tourneboulé: j'ai attendu attendu et sens qu'il n'y aura pas de Lune ce soir! La nuit l'a toute mangée.  Où trouverai-je du sable à rêves?

Les sages se regardèrent puis d'une voix aussi unie que la nuit noire répondirent:
- " Monte sur la Luciole, elle t'indiquera le Puits,  là se trouve le sable de Lune. Et  trois savoirs que tu ne sais encore !  "

Et voilà notre minuscule Tigrain, qui se fait plus petit petit qu'un ver luisant et saute à califourchon sur la première luciole qui passe.
" Conduis-moi au Puits, c'est urgent! "

Et Luciole de foncer avec son précieux bagage vers le seul puits qu'elle connaissait...
- " Je ne t'ai pas demandé de me jeter à la boue et à l'eau, Luciole!!! " grommela Tigrain alors qu'il se hissait péniblement hors du puits. Mais Luciole était déjà loin...

Une autre luciole passait par là.


" Conduis-moi au Puits, c'est urgent! "

Et Luciole de foncer avec son précieux bagage vers le seul puits qu'elle connaissait que l'on nomme Puits de science.
- " Je ne t'ai pas demandé de me jeter au milieu de livres, formules et outils plus pointus les uns que les autres, Luciole!! C'est de sable que j'ai besoin, pas de poussière !!!" grommela Tigrain alors qu'il s'extirpait péniblement d'un grenier empli de vieilleries. Mais Luciole était déjà loin...


Passe une autre luciole. Tigrain se dit que cette fois est la bonne!
" Conduis-moi au Puits, c'est urgent! "


Et Luciole de foncer
avec son précieux bagage vers le seul puits qu'elle connaissait.
- " Je ne t'ai pas demandé de me jeter au fond des yeux de cet enfant, s'il me voit , le sable que je verserai dans son regard n'aura plus aucun pouvoir sur lui ni sur ses camarades, Luciole! dit-il désemparé.

A peine se remettait-il de cette dernière chute
qu'il se sentit emporté vers la nuit, très haut, très vite.

Il crut voir se dessiner entre les étoiles un grand trou sombre aussi grand que la Lune.
" Ferme les yeux et crois en ton courage " lui chuchota la Luciole sans se retourner.
Tigrain ferma les yeux, avec une petite peur cachée dans son ventre, comme les enfants quand on éteint la lumière.
Et devinez quoi?
Luciole et lui s'enfoncèrent dans le puits
les parois en étaient douces comme un drap de la plus douce matière
la peur avait goût de bonbon au miel.

Ils se retrouvèrent soudain de l'autre côté de la Lune,
là où la lumière joue sur un trésor de sable
quand sur la terre on la croit disparue.


Depuis, Tigrain murmure chaque soir aux enfants
que la nuit est leur amie
que chaque peur nommée donne vie au Courage
et que derrière l'apparence des choses, même les plus sombres et opaques
se trouvent mille trésors
à emporter dans ses bagages

Aucun commentaire: