samedi 19 janvier 2013

Le monde merveilleux des feuilles et des fleurs








Michel
   ( Coucou Miguel! ) est doué d'un talent fou pour voir le minuscule.
Il ne photographie que des fleurs sauvages
qui poussent dans les fossés, les champs ou les montagnes.


J'ai créé pour lui une page qui se nourrira avec le temps et grâce à son talent

d'articles consacrés à ses féériques photos d'insectes
orchidées
arbres
couchers de soleil, ruisseaux, ponts,
pierres sauvages,
insolite animalier

tout ce qui dans notre belle nature fait vibrer son âme d'artiste
et de méditant.

Après celle consacrée aux Suisekis voici l'une de celles qui seront consacrées aux beautés de la flore de nos régions.
Fleurs qui passent inaperçues et pourtant...

Aucune retouche sur ces photos n'a été faite.
Elles nous livrent sans fard leur patiente beauté.
Le lien vers la page fixe est indiqué en bas de l'article.

Si ces fleurs vous plaisent pour illustrer un de vos articles
ou en faire votre fond d'écran, prenez-les

en m'envoyant un petit mot si je ne vous connais pas
et sans me le demander si vous êtes de ma tribu (sourire) amicale.

Feuille de chêne sous le givre

Feuille de Chêne sous le givre
la mort d'une simple feuille
porte déjà les promesses de richesses printanières


Fougère de Noël



Scabieuse de Noël
Un bijou!



Scabieuse en bouton
me rappelle les bagues africaines


Scabieuse éclose
Notre fleur préférée
pour son port si féminin
sa légèreté insouciante
son humilité de fleur des fossés et terres pauvres





Scabieuse nue de ses pétales en fin d'été
couleurs somptueuses et cils séducteurs


La même (ou une voisine) et sa punaise soucoupe volante...




Lomelosia stellata, scabieuse méditerranéenne
on dirait des chapeaux chinois...




La même en compagnie d'une copine
dont les couleurs du masque se fondent à merveille
dans les pétales légers




Blackstonia perfoliata
la fleur sculpture


Platanthère Chlorenta
ma danseuse orchidée




Orchis Ustulata ou Orchis brûlé
femme fleur




Le vénéneux Sceau de Salomon
un équilibre prodigieux entre blancs et verts


Ophrys Insectifera



Le même de plus près ( taille: grain de riz)


Fleur d'aubépine de notre jardin
aux si délicates transparences...





Inconnue, je l'appelle fleur allumettes
peut-être une amourette?




Asphodèle d'Espagne





Androsace
fleur d'un demi-centimètre de diamètre
de la famille des primevères et poussant dans les montagnes



Linaires aux cornettes religieuses
pousse dans les bois doucement


Le Mélampyre
ne dirait-on pas un troupeau d'orignals ?
voyez leurs mufles et leurs bois...



Rien qu'en regardant ces photos, je sens monter en moi toutes sortes de contes
une danseuse effarouchée, un vaillant petit soldat
les cloches blanches dans la nuit, le troupeau de rennes affamé
et sur deux planètes lointaines
la dispute par antennes
interposées
de deux soucoupes volantes qui voulaient
diriger els amours de ce monde...


A suivre bien sûr...

Merveilleuse flore, page  fixe







5 commentaires:

Viviane Lamarlère a dit…


Trop beau... Bravo Miguel, il est super, sur la photo !
Commentaire n°1 posté par Valentine le 14/06/2008 à 14h36
N'est-ce pas? Trop belles ses photos et trop beau lui aussi avec son sourire qui me charme toujours autant ;o))
et sa gaieté de chaque jour qui est comme le bon pain...
Réponse de Russalka le 15/06/2008 à 08h54
C'est la chasse aux trésors !
Commentaire n°2 posté par marlou le 14/06/2008 à 15h51
Tout à fait, et je me fais un brave mauvais sang quand Michel conduit car il ne regarde aps la route mais... les bas côtés.Merci Marlou.
Réponse de Russalka le 15/06/2008 à 08h55
Chère Viviane ton site est une lumière dans ma vie. Tu m' offres merveilles, réflexions, beautés, découvertes. Merci pour ce partage, pour tes mots et pour ces photos de toute beauté.
Je t'embrasse petite fée et je salue Michel.
Mony
Commentaire n°3 posté par Mony le 14/06/2008 à 18h37
Tu es un amour Mony, cela me touche infiniment et pour Michel et pour moi. Prends les photos que tu aimes que nous te tenions compagnie tous deux.
l'amitié, c'est le partage, et je vous dois tant à tous que cela donne envie de donner et donner. Baisers...
Réponse de Russalka le 15/06/2008 à 08h57

Viviane Lamarlère a dit…


Quelle bonne idée

Je regrettais il y a peu la disparition d'un lieu où certaines de ces belles étaient apparues fugitivement.

Ce début est un régal, et ton commentaire ouvre des portes (belle ouverture pour un atelier d'écriture par exemple) vers ce que Werber nommait "l'arbre aux possibles" (malheureusement sans avoir eu le talent ( ou une autre qualité indispensable (?)) de le parcourir ensuite ... )

Longue vie à cette page
j'espère que Michel te donnera également pour l'alimenter
quelques unes de ses créatures de pierre.
Commentaire n°4 posté par le bateleur le 14/06/2008 à 19h19
Alors c'était toi Bibi (sourire)?
Donc c'est toi qui m'as donné cette idée de rendre justice aux belles rencontres de Michel.
Si tu veux utiliser ces photos pour l'Atelier d'écriture dont tu t'occupes, pas de souci,
et puis, il y aura aussi une rubrique " punaises" car cet insecte est d'une étonnante variété.
Sois sans crainte, Michel a dans son sac plus de 10 000 photos, dont des pierres paysages que je donnerai petit à petit.
Merci Luc;
Réponse de Russalka le 15/06/2008 à 09h00

Viviane Lamarlère a dit…


Non seulement j'admire la beauté des photos mais aussi la connaissance de ces fleurs sauvages (je les aime moi aussi), et donc la grande culture botanique de Michel, la générosité du partage (j'ose, tu vois Viviane *rire*)
J'ai enfin vu une fleur d'asphodèle... d'Espagne, mais sont-elles très différentes des autres ?
Asphodèle est quasi un mot mythique pour moi. Comme Colette, enfant je collectionnais les mots de ma langue "d'adoption". Je les trouvais chargés de mystères, de beautés sonores... Asphodèle rimait avec Adèle et c'était le nom d'une très très vieille dame du voisinage que j'aimais beaucoup...

Je te salue, Michel. Je te remercie d'avoir le regard si ouvert sur la nature et ses merveilles.
Je suis conquise... :-)

Commentaire n°8 posté par agnès le 15/06/2008 à 09h47
C'est délicieux ce que tu m'offres de témoignage intime, Agnès, cadeau en récompense de tout le travail fourni et de ces belles photos dont je ne me lasse pas.
Ce n'est pas moi la botaniste mais comme toujours je suis eprsuadée qu'il existe dans cette espèce une immense variété de sujets.
Et quand en plus le nom d'une fleur rime avec celui d'une vieille dame cela fait remonter mille souvenirs doux et qu'on ne pensait plus aussi puissants, n'est ce pas?
Bisous ma belle et merci d'avoir aimé.
Réponse de Russalka le 15/06/2008 à 17h06

Viviane Lamarlère a dit…

e suis comme toi Agnès, je suis conquis par le mot asphodèle qui fait partie depuis longtemps déjà de ma collection de mots de compétition et c'est par le grand Victor HUGO que je l'ai découvert et engrangé :

Un frais parfun sortait des touffes d'asphodèle
Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala.
(C'est dans Booz endormi...)

Quant à Miguel que je reconnais là tel que je l'ai vu avec son appareil à la main, il est vrai que c'est un amateur de nature invétéré et éclairé. Le canotier de Maurice Chevallier en plus... Je te salue bien amicalement Michel en te remerciant de nous faire partager tes merveilleuses découvertes avec l'oeil que tu as, les angles et les éclairages que tu mets en scène. Bravo vraiment, tu es un crack !
Viviane a bien raison d'ouvrir et d'alimenter cet espace "Belles photos de Michel".
Ah si tu étais à quelques lieues tu me soignerais ce nerf costal endommagé par un choc chez les coach drivers de la Perfide Albion ! (°!*)

Bises à vous tous et une de plus à Mathilde pour ses épreuves à venir...
Commentaire n°9 posté par Merlin le zeteticien le 15/06/2008 à 11h22
Les mots de compétition! j'adore... c'est joli comme catégorie de vocabulaire, j'en garde aussi dans le creux d e ma bouche pour les jours sans fruits ;o)
Tu te souviens, un temps, en d'autres lieux ,nous constituions un dico des mots oubliés et rares? c'était chouette...
J'aime beaucoup les noms botaniques, ils recèlent une immense poésie.
Michel ... je ne sais comment il fait pour voir des choses aussi petites, il doit y avoir un microscope dans sa pupille (sourire) mais il est indéniable que son regard est très aigu et tu mets à très bon escient l'accent sur son sens de la lumière et de l'angle.

...

j'ai parlé de ton souci à Michel, mail suit ce soir ou demain matin, pour quelques conseils du t'bib.
Promis, on va essayer de loin de t'aider.
Mille baisers from your fairy Queen!
Réponse de Russalka le 15/06/2008 à 17h15

Viviane Lamarlère a dit…


Je viendrai donc me fleurir chez vous parce je sens que nous sommes d'une identique tribu jardinière de mots, de fleurs et d'images. Félicitations à Michel ;)
Commentaire n°11 posté par Blog-trotter le 15/06/2008 à 19h25
Avec plaisir Philippe, elles sont à disposition d ela tribu ;o))
bises à Perle et son compagnon
Réponse de Russalka le 16/06/2008 à 14h23
J'avais oublié le commentaire qui s'impose
en regard de la photo et du regard pétillant qui l'anime

"Chapeau l'artiste" !
Commentaire n°12 posté par le bateleur le 16/06/2008 à 08h42

merci ;o)
Réponse de Russalka le 16/06/2008 à 15h41
C'est un véritable émerveillement et je salue l'oeil averti et fin connaisseur qui inspire à la conteuse cette poésie subtile et raffinée. D'ailleurs, en me promenant hier, j'ai photographié moi-même des fleurs champêtres et imagine-toi que j'ai eu une pensée pour toi et ce talentueux photographe qui avez bien à m'en apprendre. Ah, quel bonheur ce doit être que de se promener en apprenant de vous !
Commentaire n°13 posté par Marianne le 16/06/2008 à 09h45
Merci Marianne, je dirai cela au poète photographe, il sera enchanté
mais tu sais, c'est lui qui sait tout