dimanche 13 janvier 2013

Les chants cassés de l'eau qui tombe



Quand je ferme les yeux et me laisse
couler
je les entends très nets
les chants cassés au bout du fleuve, l’eau
                                                        qui
                                                            tombe

Il ne sait pas
celui qui vient lécher les berges
il ne sait pas son nom.

Mais moi
hier je me suis coupé le doigt.

Quand ferme je les yeux et laisse me couler
Je les entends très nets
les chants cassés au bout du fleuve, l’eau
                                                        qui
                                                            tombe

Et l'arrondi des roches où tout glisse surpris.
Mille autres

chut

Quand me laisse couler
chants cassés bout du fleuve eau
                                                        qui
                                                         

Roule à grotte creusée qui ne se sait pas grotte
lit qui ne se sait lit
le cours recommencé l'oubl

il suffit de couler
parler petites brèches
corps comme anse
à penser





Aucun commentaire: