mardi 15 janvier 2013

Ma soeur peule




Ma soeur peule
ton pas souple
fruit
mur
tes hanches colibris
et ce poids
sur ta nuque
algue brune
fragile

Ma soeur Peule

je devine à ton pas que vous êtes si belle

Quand nous nous croiserons

allongeant les voyelles pour mieux vous caresser
laisse moi s'il te plait dans la fin du vertige
éperdue et dissoute à tes decrescendo

Ma soeur Peule


Viens.

Pour que l’arbre
et pour l’ombre

Viens...

Aucun commentaire: