mercredi 9 janvier 2013

Mon amie l'oie



oie.JPG


Le premier qui toucha le jabot sous l'écorce, celui-là entendit les voix rentrées dans l'arbre
la flèche déchirant le ciel vers les contrées du Sud
le bleu si simple dire à l'auvent du désert

Le premier qui cambra la voluptueuse échine
sous sa paume, celui-là sentit la blessure
toujours ouverte du départ
le corps que l'on ne peut retenir
prairies décolorées d'un vent lourd de
menaces

Le premier qui caressa le col altier endormi sous la branche, celui-là reçut le temps
l'union des fibres et des
cris
si doux
si fermes
dont aucun sculpteur ne saisira jamais le détachement des choses d'ici-bas


elle pourrait s'échapper
mais elle ne le voudra plus
gardienne de l'aurore
dont l'eau se réchauffe
toute proche
à ses pieds


mes enfants adoraient ce dessin animé
Nills Holgersson


Cris d'oies cendrées


Aucun commentaire: