jeudi 10 janvier 2013

Monteverdi, Couronnement de Poppée par P. Jarrousky





Sur Wikipédia une page très intéressante pour comprendre la genèse de cet opéra aux rebondissements fort compliqués et qui est sans doute le dernier opéra attribué à Monteverdi avant sa disparition. Rien n'est certain...


L'air que je vous propose, duo final entre Poppée enfin conquise par Néron (et aussi par le goût du pouvoir) et l'empereur tyran est chanté par Philippe Jaroussky dans le rôle de Néron et Christina Pluhar dans celui de Poppée.

Deux voix qui se fondent l'une dans l'autre avec suavité et délectation...



















2 commentaires:

René Chabrière a dit…

Ah...

grand moment d'émotion,

de retrouver au hasard des pages Monteverdi... et cette page superbe qui m'en tire les larmes aux yeux... comment ces deux voix qui se juxtaposent et se superposent arrivent à transmettre, intacte, cette émotion, 5 siècles en "avant"...
Certainement un des plus grands inventeurs, Claudio Monteverdi, qui joue aussi comme dans certains de ses madrigaux, de dissonances surprenantes...

Viviane Lamarlère a dit…

Je partage infiniment ce que vous dites ici avec beaucoup de tendresse pour cette musique, mille merci!!