mardi 29 janvier 2013

Niveause


Je ne sais pas ce que j'ai fait aux saisons

pour qu'elles s'enchaînent ainsi dans la grisaille.


Et le froid.


Entêtés dans leur incommensurable orgueil

l'un comme l'autre ne laissent planer aucun doute

au-dessus de nos contrées

et ce depuis des semaines:

Ils nous en veulent!


Partout partout des bouts de pluie

lambeaux de vent morceaux de gris

pourtant je chasse le gaspi

suis disciplinée sur le tri

j'entasse dans des coins choisis

les feuilles décaties

j'éteins les portes derrière moi

et coupe le feu en plein milieu

de son essor

pour ne pas abuser du bois.


Je crois que ma misérable influence

a provoqué la rancune de Monsieur Temps

il n'y avait rien de franchement prémédité

juste des maladresses ou des oublis...


Mentalement je lui adresse quelques pensées positives

se replier sur cadences parfaites et codas expéditives

est marque de civilité quand on s'éternise.


Mais rien!

Alors lentement j'épelle la gêne ou goût du sacrifice qui

nécessairement

habitent cette grisaille et ce froid :

Quand la météo est coincée

au niveau de nivose
il convient de lui donner des signes d'apaisement.





Aucun commentaire: