mardi 15 janvier 2013

Pour te peindre la mer






A Michel, mon Jardinier

A notre petite famille


mssgr-Kingfisher.jpg


Pour te peindre la mer
je te dirai le roc éblouissant l’oiseau de ses buissons d’écume
sous la vague roulant
les anneaux du serpent


Te racontant le puits
je rêverai la peau étirée sur le temps
merveille des merveilles
au delà des douleurs la lumière indigène écartant l’infini

A la nuit souvenue
je t’offrirai le bleu des peurs immaculées
mains vives affamées au grenier du fouillis

Tu me prieras le manque
je te dessinerai la flaque après la pluie
quand le soleil la mord
quand la foule piétine
la vérité du ciel écorchée en cadence
et le feu comme une ombre éteinte de son ombre



Pour te cueillir un arbre
je planterai le temps puis verserai le sable
et l’azur coulera des racines aux branches
ne me demande pas lorsque tu entendras
un murmure
des voix



Quand viendra l’heure du vent
je chanterai la Terre
la mésange qui s'ouvre enfin  sous nos fenêtreset puis les dents pointues
les dents de torches tièdes en guirlandes la nuit



Tu m’offriras l’amour
je t’offrirai l’amour

mssgr-Kingfisher.jpg

Aucun commentaire: