mercredi 9 janvier 2013

Scott Ross ou la musique interrompue



 

Immense claveciniste américain de cœur français, Scott Ross est prématurément disparu en 1989 à l’âge de 38 ans des suites d’une infection par le Sida.

Pourquoi vous parler aujourd’hui de cet artiste exceptionnel ? Parce que j'ai toujours pensé que les blogs devaient concourir à relayer de la beauté et que sur un blog ami, celui de Jean-Pierre, vous allez pouvoir au fil des semaines découvrir des vidéos de ses master classes dispensées à la villa Médicis, écouter en cette première vidéo des extraits de la merveilleuse fugue qui suit la Fantaisie Chromatique de Bach. Surtout rentrer en peu de signes dans le cœur et l’âme d’un artiste d’une humilité à nulle autre égale.
Pianiste, organiste, claveciniste, musicologue, il vivra très loin du star system.

J’ai eu le privilège de l’entendre sur son merveilleux clavecin dans la cathédrale de Bordeaux. Inoubliable de puissance, de générosité sonore, d’intelligence musicale.
Regardez bien ses mains, elles bougent à peine et pourtant quelle virtuosité…

Son attitude non guindée, sa tenue vestimentaire tranchant avec celles d’un milieu qui ne tolère que les queues de pie et nœuds papillons posa quelques soucis à la bonne société qui le découvrir pour la première fois, que ce soit lors de concours ou concerts. Mais son respect absolu des œuvres ont conquis rapidement un public qui ne s’est jamais vraiment remis de sa disparition.

Allez le découvrir enseignant, avec ce regard si doux qui écoute et comprend…

Aucun commentaire: