mercredi 9 janvier 2013

Ton regard glisse, heure grise



Ton regard glisse
    heure grise
        où la lumière se fait si rare
que de l’argent sort des trottoirs

Sous l’entrelacs des routes et des rues
    chantaient mille ruisseaux
        coulés dans le béton le gravier le bitume

Bientôt viendra ton tour
   
voyageuse
  
Comme une
courbe se dessine dans le paysage
            avec des ruses d'algue aux vagues déhanchées
    tu auras tout le temps
d’imaginer la suite
  






Aucun commentaire: