mardi 29 janvier 2013

Un parapluie crispé



Un parapluie crispé
chagrin
tout retourné
si près de la rupture.
         
   Mes idées sont g
achées au milieu de la bruine
    itinéraire perdu d'une enfant ravinée

je hais tous ces barreaux
un point un trait un point
leurs statégies chafouines
défiant les braves gens ventre chocolatine
fourrés comme des geôles

Le vent cherche un abri
sous chaque gabardine
    interroge mon spleen
    et s’en va faire chialer
    d’autres mélancolies

A petits pas je vais
                            glisser n’est pas si loin, juste entre chaque pied ...


1 commentaire:

Viviane Lamarlère a dit…


l'on m'a offert un beau parapluie jaune et rouge et bleu. Les gens rient. Ils voient le printemps sur ma tête. Il chasse la pluie. clémentine
Commentaire n°1 posté par clem le 25/06/2007 à 17h53
j'aime les parapluies noir, peut-être en pensant à Manet ou degas et leurs tableaux de rues encombrées de parapluies?
Réponse de Russalka le 26/06/2007 à 08h38