mardi 15 janvier 2013

Une épaule

  



Une épaule
Une colline aux ombres douces
D'ambre nacrée
Où je devine le berceau
Blotti au chaud qui prend ma bouche
Fermer les yeux, fermer les yeux...





Aucun commentaire: