lundi 14 janvier 2013

Voyage au bout de mon jardin * 2 *

Ici votre article

 

photos-jardin-0557.JPG


Le printemps hésite un peu à se poser chez nous.
Les jours frais succèdent aux après-midi d'une chaleur presqu'estivale.
Mais mon jardin a senti le réchauffement profond
padding-right: 30pxet s'habille de fleurs... lentement
Ci-dessus un vieux rosier anglais, très parfumé et un peu poivré
hier un beau ciel bleu
aujourd'hui grisaille mais davantage de roses:




photos-jardin-0578.JPG



photos-jardin-0555.JPG

A la place de ces pousses au premier plan
(
pas encore en fleurs mais cela ne saurait tarder)
se trouvait le reste du tronc de notre vieux sapin de Noêl
sous lequel avaient poussé dix bons centimètres d'épaisseur de lierre
sur un cercle de trois mètres de diamètre.

Au mois de mars, j'ai tout arraché, semé des eskoltzias,
des fleurs pour papillons et oiseaux,
planté des dalhias, des bulbes divers
et quelques petits plans de giroflée maison qui demandaient à vivre.

Ces semailles furent sans grande conviction
étant donné ce que je supposais d'usure du sol
dévoré des années durant par le lierre.
Contre toute attente, cela a pris,  comme quoi...

photos-jardin-0559.JPG

Entre l'églantier et le berberis, une trouée minuscule


photos-jardin-0560.jpg



Elle ouvre sur le jardin en contrebas.
Dans un coin les acacias sont en fleurs
et les bambous en pousse:

photos-jardin-0574.JPG

Dans le petit espace que nous avons aménagé pour les repas d'été
trône un bien beau bouquet de pivoines
Michel sait mon amitié pour ces fleurs somptueuses et si féminines
et me les a offertes il y a quelques jours pour mon anniversaire:



photos-jardin-0565.jpg


photos-jardin-0566.JPG

Derrière la maison, le talus est enfin débarrassé de sa muraille de ronciers.
Ici une photo depuis le début de ce talus qui permet de voir les dénivelés
et sa longueur surtout:


photos-jardin-0576.jpg
Il en courait tout du long, sur une épaisseur de trois mètres environ,
que Michel a coupé à la débroussailleuse.
Pas seulement des ronces, de centaines d'acacias de tous âges et tailles.
En arrachant patiemment à la main les autres mauvaises plantes
( Cigüe et phytolaque ) nous avons sélectionné ainsi en une saison
du bugle rampant et du lierre venus spontanément chez nous
entre lesquels les hemerocalles, campanules , Goras et giroflées
semblent vouloir se plaire...

Ce talus donne au Nord

Sur la partie la plus proche de la maison,
il fait entre 1 et 3 mètres de haut:



           photos-jardin-0569.JPG


J'y tiens une minuscule rocaille
vous aurez idée ici de la pauvreté de cette terre grise, sablonneuse
Ce que j'y sême me permet de savoir quelles plantes se plairont
à cette exposition
avec un minimum de soleil,
sans engrais et seul arrosage naturel
Ô merveille, des pavots semés l'an dernier ont germé, bientôt en fleurs:


photos-jardin-0573.JPG


Hier, nettoyé la suite du talus ( car il y a une suite aux talus,
elle s'incrit dans l'espace et le temps
et celui-ci fait 100 mètres de longueur)
nettoyé donc de ses débris de feuilles et de ronces
et surtout arraché par dizaines de brouettées les carottes de cigüe.
J'y planterai le moment venu des couvre-sols rustiques et bulbes variés.
Tout du long des maisons voisines, au dessus,
court un chemin que je borde d'iris
et de belles de nuit.



photos-jardin-0570.JPG


La suite cette après-midi s'il ne pleut...
D'abord dégager les buches de bois,
en évitant de me piquer ( acacias très méchants comme des tigres)
puis nettoyer et nettoyer encore!
Plus ensoleillé, j'y planterai des bulbes et anémones
entre le lierre spontané



photos-jardin-0571.JPG



La suite est plus ardue... Huit mètres de haut pour cette partie escarpée.
Imaginez qu'elle était couverte de trois mètres d'épaisseur de ronces
sur toute la hauteur et le travail fourni par Michel!
Je ne me vois pas l'escalader tous les quatre matins
pour arracher les mauvaises herbes
aussi contounerai-je la difficulté en plantant depuis en haut
des couvresols qui vivront leur vie sans moi:
Millepertuis, Hostas  divers ( j'ai un coup de foudre pour ces plantes-là)
Astilbes et Onocleas .


photos-jardin-0572.JPG

Devant la maison :

photos-jardin-0580.JPG

Courage, Viviane, tu y arriveras...


5 commentaires:

Viviane Lamarlère a dit…



De Maistre (Xavier) nous avait donné un voyage autour de sa chambre, tu nous donnes à ton tour une belle promenade dans ton jardin

et quel jardin !

Comme je les aime
avec un brin de sauvagerie non totalement domestiquée

J'imagine les beaux espaces à récupérer lorsque les voitures auront cessé de hoqueter !
(des milliers de maisons au bord des routes d'où l'on ne peut ni enter ni sortir retrouveront une nouvelle jeunesse)
Commentaire n°3 posté par Lélio le 12/05/2010 à 17h27

Ce livre... Un régal de ma jeunesse rêveuse et un peu paresseuse (sourire)
tu as raison, le talus me fait souvent penser
à un cheval sauvage
et j'ai conscience infinie du privilège de posséder ce bout de terre par rapport aux maisons construites comme des poulaillers en batteries
Joie de le laisser vivre un peu sa vie... Sauvage est ce que nous cherchons
Nous le trouverons (sourire)
Merci Lélio du regard.

Viviane Lamarlère a dit…



Bravo ! Il est si beau ce jardin que j'ai du mal à imaginer que tu aies aussi mauvais temps que nous. Il doit faire meilleur sur les côtes car je dois reconnaqître que pour la troisième fois que nous allons à Rouen, nous y avons toujours trouvé du beau temps !! Avec les détails que tu m'as fournis je me représente mieux la disposition des lieux, et aussi ton travail... Eh bien moi je reste les bras ballants pour le moment, scotchée sur ces films que je ne parviens pas à assembler. Pourtant s'il ne pleut pas demain il faudrait bien que je tonde ! Et le fleurs, bien évidemment, commencent à montrer leur nez malgré le froid et l'obscurité ambiants. L'azalée notamment est tout fleuri, tandis que mles roses sont en bourgeon. Le lilas, lui, commence à décliner et ensuite il faudra que je m'attaque à son dépouillement... Il est tombé des trombes dans la nuit de lundi à mardi, et cette fois ma citerne déborde !
Commentaire n°6 posté par Valentine le 12/05/2010 à 21h03

Il est beau par l'ampleur et le dénivelé, par les recoins que nous allons y aménager et dont les courbes naturelles appellent...
Toi aussi tu as bien du travail, mais c'est tellement agréable, c'est pour les générations qui nous suivent que nous mettons cela en oeuvre, alors ... Continuons dans la joie et d'autant plus que chez toi aussi tout fleurit!
Bises!

Viviane Lamarlère a dit…



coup de coeur pour les roses sur la barrière... les roses anciennes qui ont le parfum de la maison de grand mère et des romans d'Agatha Christie, et me font penser aussi à ça .... http://www.youtube.com/watch?v=RgW_AX8cuqo

Emma

PS as tu pensé à habiller en sauvageonnes les zones peu cultivables avec de la "jachere fleurie " ?
Commentaire n°7 posté par Emma le 13/05/2010 à 10h43

POur que la jachère fleurie prenne, il faudrait que je retourne sur des mètres carrés et fasse un apport de terre plus riche, pour le moment c'est encore inconcevable, nous sommes vraiment dans les gros gros travaux d'assainissement de ses mauvaises herbes, mais j'y pense, en effet.

Bises et merci du lien vers cette délicieuse chanson qui rajeunit!
Réponse de Russalka le 14/05/2010 à 11h24

Viviane Lamarlère a dit…



Un très beau jardin mais quel travail , j'en suis fatiguée pour toi J'aurai bien du mal moi mais tu auras l'explication un jour sur mon blog . Courage et bises

ps : Très jolies les pivoines
Commentaire n°8 posté par aimela le 13/05/2010 à 11h42

Sourire... certains jours moi aussi un peu exténuée, mais on va continuer pour les enfants et aussi pour nous, c'est tellement plus agréable de vivre dans un espace vivant.
Mille merci Aimela, je viendrai ce soir te lire...
Réponse de Russalka le 14/05/2010 à 11h25

Je suis sûre que tu as trouvé beaucoup de plaisir à embellir ton domaine...
Commentaire n°9 posté par marlou le 14/05/2010 à 07h16

J'en trouve chaque jour qui passe. Hier fête verte dans notre petit village, acheté plein de plantes qui se plairont chez nous. J'y cours, c'est l'heure des plantations ;o) merci Marlou.
Réponse de Russalka le 14/05/2010 à 11h26

C'est une merveille dis donc ! On se croirait dans un parc !
Commentaire n°10 posté par Valentine le 14/05/2010 à 11h26

Entre deux courses, deux préparations de repas( des amis et de la famille sans arrêt) oui, cela voudrait un jour être un parc, pour le moment, c'est un grand chantier... Bises et à quand je peux pour te répondre!

Viviane Lamarlère a dit…



Ton espace végétal est merveilleux Viviane... il offre des scènes fleuries et verdoyantes ; il invite le visiteur à se poser afin de s'abandonner à la rêverie !

Bientôt des éclosions en cascades viendront parsemés de couleurs et parfums ton talus...

Je viens d'apprendre que les plantes à feuillage doré fuient le soleil et recherchent l'ombre ; au contraire, celles à feuillage argenté le tolèrent admirablement !

Bises Viviane et bon week-end... peut être à lundi 15h si tu es tjrs dispo pour que je t'apporte les plants !?


Commentaire n°12 posté par Corinne le 15/05/2010 à 09h56

C'est vrai que l'on y pose le regard et le laisse flotter à l'infini; c'est en tous cas ce que nous souhaitoons aussi à notre voisinage, qu'il profite de ce lieu tout autant que nous, du regard.
Merci de tes conseils , je le range dans un coin pour y revenir plus tard. d'accord pour lundi, mille emrci Corinne( les enfants sont à la maison et je suis très très bousculée...)
Réponse de Russalka le 15/05/2010 à 15h56