jeudi 14 février 2013

feu d'artifice 2





Avec une pensée pour notre Sarah et ses si belles photos




Etirant la lumière
une porte s'ouvrait

Devais-je la franchir ?

N'être plus qu'une note
un trait sans épaisseur
un peu d'
ocre au milieu
de l'or et de la nuit




Mes mains savaient déjà la paresse des plis
offerts à l'escalade

Alors j'ai murmuré
" Heures!
Pièges d'orgues
renoncez-moi "



Bach
Une version historique
de la
Toccata et fugue en Ré mineur

et pour ceux qui ne peuvent ouvrir ce site
une autre version
Toccata en Ré mineur



4 commentaires:

Valentine a dit…

Je lis tes textes en reculant, et je n'ai plus de mots pour m'extasier (autant que sur les magnifiques photos !)

Viviane Lamarlère a dit…


Ma ptite maman, si je te dis qu'en prennant cette photo j'ai tout de suite pensé à des orgues dorés? Tu as vraiment le don pour trouver les mots justes et donner vie à toute choses!
Commentaire n°1 posté par Lamarlere le 08/08/2008 à 00h28
Ma Sarouette... Tes photos sont si belles, si émouvantes, si parlantes.
je n'y ai aucun mérite
mais sais-tu? cela m'a fait bondir le coeur
quand j'ai vu ton nom sous cet article
la journée en est toute pleine de soleil!
bisous tendres de ta Mamounette.
Réponse de Russalka le 08/08/2008 à 09h03
Très douée cette jeune fille :), elle doit tenir de sa maman :)
mais le poème est si noir. Allez, courage! ( le gaspacho était parfait, j'explore vos recettes.)
Commentaire n°2 posté par Serge le 08/08/2008 à 09h27
C'est sympa Serge, mille merci, oui, cette jeune fille est très douée, mais c'est de son papa qu'elle tient rationalité, sens de la technique et surtout don pour la photographie ;o)) et cela me fait vraiment très plaisir!
bravo pour le gaspacho...
Réponse de Russalka le 09/08/2008 à 09h38
Les orgues sont perfides : quand elles sont nombreuses, elles changent de genre.

;-)

Telle mère, telle fille, je vois.
Commentaire n°3 posté par joye le 08/08/2008 à 12h56
;o), tu es décidément douée dans toutes les langues, belle Américaine, du coup, tu m'as donné l'idée de vous joindre dans ce billet Bach aux grandes orgues, merci du compliment qui vient couronner le tout.
Réponse de Russalka le 09/08/2008 à 09h40

Anonyme a dit…


Superbe photo et très insolite. Un instant, j'ai cru me trouver en visite au sein d'une grotte !
La porte de la lumière, tu l'as franchie avec ta belle sensibilité poétique !
:-)
Commentaire n°6 posté par Marianne le 08/08/2008 à 17h53
Tu as tout à fait raison, Marianne, j'ai d'ailleurs pensé un moment à faire un petit texte en relation avec la sortie de la grotte, ou l'eau se faisant pierre
et puis à bien y regarder
les orgues se sont imposées d'elles mêmes
et l'accumulation des heures.

Merci de ta présence dans ces heures de lumière et d'ombre.
Réponse de Russalka le 09/08/2008 à 09h45
Il y a des orgues dans tous les espaces de lumière. Ta photo est vraiment superbe Sarah ! J'ai essayé de la mettre au carré façon cubiste mais la lumière s'y est refusée.
Alors, je suis allé faire un tour sur la Chaussée des Géants, sur un air d'orgue de Barbarie et j'ai trouvé ça :



La mère et la fille se sont bien entendues sur ce coup là. J'espère que tu es heureuse là où tu es Sarouette et je te fais une grosse bise de Merlin. Bien sûr, j'en ajoute une destinée à l'auteur du texte.
Si vous avez un bon tuyau sur les orgues, je suis preneur sauf pour celles dites de Staline bien entendu. J'aime presque autant cet instrument que le clavecin. Le souffle de la lumière !

Commentaire n°7 posté par Merlin le zeteticien le 08/08/2008 à 18h37
Ce que j'adore dans tes commen taires, c'est que, comme toi, ils tissent des liens entre les faits, les choses, les êtres. cCe que l'on nomme intelligere? Et en plus avec légèreté, humour, simplicité, ce qui est la marque du savoir donner, savoir transmettre. On reconnaît là la patte de celui qui tant d'années fut un éveilleur et un transmetteur.
Je n'avais jamais vu de photos de la chaussée des géants, c'est magnifique. Cela fait partie de nos rêves de retour en Irlande dont nous ne connaissons que les abords de toute la rivière Shannon visitée et remontée en péniche.
Pour les orgues, j'ai un bon tuyau pas loin de chez moi, le mari d'une collègue qui est facteur d'orgues, qui sait?
Et puis merci de cette allusion à Katioucha que je ne connaissais pas ;o)
encore une qui chante Kalinnnnnnn...ka kalinnnnnnnn.... ka Kalinnnn ka maïa... ;o) Bisous Merlin des Orgues ... euh des talents multiples, je suis certaine que tu parviendras à faire chanter ton joliciel de retourche photo et nous recréer ces orgues façon Picasso
Réponse de Russalka le 09/08/2008 à 09h54

Anonyme a dit…


"renoncez-moi !"

comme l'expression,
cette belle trouvaille du poète qui boit le monde
et ne se contente pas de le dire,
craque sous le sens intérieur.
Commentaire n°9 posté par Luc le 09/08/2008 à 18h33
Cela me réjouit, Poète, que tu aies saisi la petite phrase que j'aimais
et comme en retour j'entends la beauté de cette expression
"Boire le monde"
Elle me rappelle
un certain Buveur de petits chemins
craintif des grandes routes...( sourire)
Merci Luc de ta visite d'Italie
Réponse de Russalka le 10/08/2008 à 20h50