mardi 19 février 2013

Inventaire des petites joies





L’odeur de l’herbe après la pluie
Le souvenir de l'odeur de la terre après l'orage en
Afrique
Le sapi
n et ses boutons verts plus pâles en cette saison

La neige qui tombe c’est une joie enfantine
Les roucoulements de ma chatte avec ses petits
Un animal que notre présence n'effraie pas
Le chant de la chouette la nuit ou celui des grues en migration
Les cris de mes deux corneilles quand je vais les nourrir
Leurs battements d’ailes heureux
Les mésanges sur ma fenêtre en cette saison
Découvrir ou apprendre chaque jour un petit quelque
chose
Les pompons des oliviers à perte de vue sur l'océan de collines quand nous arrivons en Andalousie
Cheminer dans l'Alhambra de Grenade et les jardins du Generalife et être enveloppée de l'
air et ses parfums
Les petits bouquets de fleurs des champs
Rester des heures à écouter l'eau d'un ruisseau en montagne
Plus de lumière dans la maison, panne d'électricité, les petites peurs enfantines qui renaissent
Les changements subtils de nuances d'une poire mûrissant d'un
jour à l'autre

Les glous-glous de la confiture dont les bulles explosent, j'ai le sentiment d'être au-dessus d'un volcan
M'asseoir au sommet d'une montagne ou d'une colline après quelques heures de marche et contempler en retardant la gorgée d'
eau fraîche que le corps réclameLe silence qui accompagne la dégustation de mes plats
Lorsque le sifflement suraigu qui vit nuit et jour dans ma tête s'arrête et que je peux quelques secondes apprécier un vrai silence
Les odeurs
qui montent de mes casseroles quand je me mets en cuisine
L’idée que je me fais de la joie de Michel quand il verra ce que je lui ai préparé en grand secret
Regarder Michel prendre des photos et l’écouter avec admiration me dire en latin des noms que je ne retiendrai pasLe bruit des pas de ceux que j’aime dans l’escalier qui monte du garage
N’attendre personne voir arriver surprise Bruno, Marie et Maxime
N’attendre personne voir arriver surprise Sarah avec toute sa joie de vivre qui déplace les murs
N’attendre personne voir arriver surprise Mathilde et sa bande de copains pour un barbecue comme ce soir et un foot juste après
N’attendre personne et voir arriver des amis improviser un repas de prince avec trois fois rien et qu'ils soient contents de tout
Regarder sans le toucher le livre que j’ai reçu il y a une semaine et qui m’espère sur la table de nuit
Sentir que ce matin je marche à peu près droit et que les tessons de bouteille sous les pieds se sont émoussés
Regarder Maxime jouer dans l’eau de son bain et me souvenir de mes petits à son âge
Partir en ballade quelques jours dans la montagne avec tous nos amis pour chercher des fleurs sauvages ou pas ou des pierres paysage
Passer des heures à attendre un couple de hérons qui vient nourrir son petit
et pour deux minutes de ce majestueux spectacle avoir pu respirer l’odeur de la forêt, caresser les champs de blé en herbe du regard et de la paume
Me régaler de mures sauvages l’été avant d’en faire des confitures
Pareil pour les pommes cueillies dans un verger abandonné
Arriver sur notre terrain à champignons et en voir à foison
Le temps des premières cerises... jusqu'à la fin des cerises
Une voix grave et belle au téléphone
Un ou une inconnu  (e ) qui me sourit
Avoir pu aider un mourant à se soulager d'un poids d'angoisse
Le souvenir de mon Grand-Père et sa photo dans mon sac
Planter dans mon jardin
Les prunes encore acides juste devant ma classe
Accepter mes erreurs
Fleurir toute la maison
Ranger à fond la maison et que cela sente le propre partout jusque dans les armoires
Le parfum du linge quand je suis en train de le repasser ou l'étendre
Un moment précis du soir quand le soleil est encore là et le ciel bleu cobalt
Revoir un ancien élève qui me montre ce qu’il a travaillé tout seul
Sentir que ce que je leur ai enseigné leur est bagage pour toute leur existence
Apprendre de mes élèves
Apprendre d'eux bien plus que je ne leur ai appris
Pardonner toujours à ceux qui m'ont blessée
Poser sur la table une motte de terre glaise et me préparer à des heures d’absence quiète

Me dire que je suis en vie


Liste non exhaustive

A suivre...


6 commentaires:

lutine a dit…

J'y ai fait mon marché dans cette liste et j'y retrouve comme dans mon propre panier des petites joies empilées, ces ingrédients qui font une bonne recette de vie

Martine a dit…

Bonsoir Viviane,

Une liste de petits bonheurs que je partage en grande partie. D'ailleurs, te lire est à ajouter à ma liste.
Merci Viviane

Douce soirée à toi
Martine

Viviane Lamarlère a dit…

Lutine, c'est adorable... Ma vie en ce moment est emplie de recettes qui tiennent en quelques mots mais si denses: jardin, peinture ( je copie des oeuvres de Sorolla) cuisine, ma vieille maman aussi... Merci d'avoir pioché !

Viviane Lamarlère a dit…

C'est gentil comme tout, Martine, souvent je me relis ces listes, quand les forces s'en vont et qu'un peu de désespoir ou de fatigue me tend la main comme un voleur... Merci

Merlin qui doute a dit…

Je prends toutes les listes de petits bonheurs et j'essaie de les additionner.
Une seule me fait me raidir de tout mon être "pardonner toujours à ceux qui m'ont blessé"
Non, vraiment, je ne peux pas. Juste avant mon dernier souffle peut-être, si je suis encore lucide...
Oueps, je ne suis pas bon. Je ne peux pas.

Viviane Lamarlère a dit…

Je sais, et je sais pourquoi. De mon côté, c'est le seul moyen que j'ai trouvé ( le pardon) pour ne pas me trimballer des valises de rancoeurs et détestations qui seraient, crois le bien, justifiées envers telle u telle de ma famille. Mais souvent je me dis, que c'est toi qui as raison: certaines personnes ne méritent vraiment aucun pardon!