lundi 18 février 2013

Jour de bois




Une nuit pour flétrir la sève suspendue

    poser sur les buissons le lait d'un autre temps
       laver l'odeur si haute des dernières pailles

J'arrive
      doigts ridés
           dans un jardin ficelle

que portent à grand peine les arbres cuivrés

Où sont les jabots noirs glissant de nids légers

et leurs poussins tout crus venus des jours de bois?


Une nuit

   ma maison est toute pleine d'angles
calme comme une hâche






Aucun commentaire: