vendredi 8 février 2013

Les rats


Dans mon jardin quelques poulettes
Celles qui ont des botillons
Et chez nous s'appellent Fanchon
Pondent des oeufs à la sauvette.......

Depuis quelques soirées, déjà,
Les fruits oblongs se font plus rares.
Je fouille et cherche cà et là
Un trou attire mon regard.

Un trou qui passe sous la grille
Et rentre dans le vieil enclos.
Soudain j’en vois sortir tranquille
Un  rat nourri comme un bedeau.

Mais le plus surprenant, sachez,
Est qu’il en tire par la queue
Son compagnon tenant un oeuf
Calé sur son ventre  douillet...

Oh, la sainte
colère me prend,
La bêche à moi vient sans broncher
Et je m’apprète à les lyncher
Quand leur regard très fixement

Dans le mien plonge en un défi.
Bottines
noires, je vous aurais.
Nos yeux se croisent dans la nuit.
Le premier part sans sa monnaie

Me laisse l’oeuf au fond du trou,
Et le second un peu plus fou
Soutient mon oeil avec fierté.
Mes yeux chavirent, se laissent aller,

En un éclair il est parti !
C’est ce soir là que j’ai repris
Confiance .


Aucun commentaire: