samedi 16 février 2013

Merveilleuse anémone du Japon






Merveilleuse Anémone du Japon!
Ma pauvre terre sableuse ne la décourage pas
bien au contraire...
Elle s'étend et refleurit à qui mieux mieux de début août à mi novembre
et quel spectacle! Sa fleur offre au regard une nuance de porcelaine délicate qu'illuminent les étamines dorées:


fleurs-jardin-0610.jpg

Achetée il y a deux ans ( un petit godet de neuf centimètres carrés
autant dire que je ne donnais pas cher de son avenir)
ce plant modeste mesure désormais un bon mètre trente de haut et colonise
avec une belle assurance
à plus d'un mètre autour d'elle...

Il faut dire que la variété choisie
Tomenteuse
est connue pour faire le désespoir des jardiniers qui pensaient avoir affaire à une plante de tout repos...
Si le terrain lui convient, elle va l'envahir par ses racines qui drageonnent et ressurgissent sous forme de nouveaux plants tout feuillus et prêts à vivre.

J'en ai compté une bonne vingtaine sous le pied mère...
Un seul plant peut couvrir trois mètres carrés en deux ans.


Forte de sa mauvaise réputation et souhaitant finalement
que mon jardin se porte au mieux sans trop d'efforts de ma part
j'en ai planté une autre à l'automne dernier
un peu plus loin

elle aussi aujourd'hui essaye ses fleurs
et ses rejets!

Allez, Mesdames, croîssez et prospérez!!!



fleurs-jardin-0612.jpg



Haute d'une trentaine de centimètres -pour l'instant-
elle me semble pleine de vitalité!

Si elle pouvait s'étendre sur les quelques cent mètres de long que mesure mon talus d'ombre
je suis prête à lui donner un petit coup de pouce ou même ... de main!

L'anémone du Japon est d'autant plus belle et florifère qu'elle vit à l'ombre.
Une fois bien installée, elle supporte vaillamment la sécheresse ponctuelle
trouvant dans le ratatinement de son feuillage une protection temporaire...

Un peu avant, l'oxalys pourpre termine sa sieste fleurie sous le tilleul



fleurs-jardin-0613.jpg


Je contiens pour l'instant cette plante de réputation tout aussi envahissante que l'anémone
dans un pot dont elle ne s'extirpera pas.

Mais les couvre-sols pourpres sont de toute beauté dans un jardin d'ombre
leur feuillage assorti souvent de fleurs très claires apporte du mystère et de la profondeur à un environnement assez uniforme.

inutile de dire que celui-ci trouvera une place de choix aux côtés du bugle pourpre de la grande pervenche dont vous voyez ici quelques feuilles lustrées
et des lamiers maculés...




fleurs-jardin-0615.jpg



Le long de mon petit chemin, la douceur s'ébroue sous le crachin

fleurs-jardin-0620.jpg



Claude Debussy

Jardins sous la pluie par F.J. Thiollier au piano

Vous y reconnaîtrez comme une ritournelle: Dodo, l'enfant do, Nous n'irons plus au bois etc...


http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/7_Musique_XIXeme_siecle_et_moderne/Debussy/09_Estampes__II_Jardins_sous_la_pluie.mp3







Aucun commentaire: