lundi 4 février 2013

Mes bestioles



En attendant le vrai printemps
Baby Elephant walk
envoyé par mon Ami Jean-Pierre


dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/Baby_Elephant_Walk.mp3&


...







Je suis née au milieu de ces bêtes que l'on dit sauvages
Mon père qui était
vétérinaireéet chef de cabinet des Ministres de l'agriculture,
de l'élevage et des eaux et
forets des pays où il était nommé
créa - entre autres - le zoo d'Abidjan qui fut longtemps attenant à notre jardin.
 Il y recueillait les petits d'animaux tués à la chasse
ma mère et ma soeur aînée, que vous voyez toutes deux ci-dessus
les nourrissaient au biberon.

Déjà à l'époque la vente d'ivoire, de peaux ou de trophées
décimait la faune.

J'ai grandi avec ce petit éléphant
dont je me souviens de la douceur de la trompe
cherchant dans mon cou les arachides que j'y avais cachées
La petite fille blonde agenouillée auprès d'une biche-cochon
c'est moi.
Il y avait une quarantaine de biches de toutes espèces
l'une d'elle était comme un chat, elle dormait sur nos lits.

Et puisque nous parlons de dormir
j'emportais chaque nuit dans mon lit un crapaud buffle
énorme froid et doux



mais aussi un escargot géant dont je faisais briller la coquille
avec du cirage pour chaussures


Il y avait une mangouste pour tuer les serpents
un phacochère dont j'ai toujours eu très peur

Aujourd'hui
mes neufs chats, deux hérissons,
quelques corneilles qui vont et viennent
plus ou moins apprivoisées
 et une araignée kangourou
qui vit dans mon jardin et surveille sa
poche d'oeufs
avec un regard qui en dit long sur sa méfiance
me consolent de ce zoo magique
où traine encore un peu de mon enfance



Qu'est devenu mon petit éléphant ?





Qu'est devenu mon petit éléphant?

Mon petit éléphant

5 commentaires:

Anonyme a dit…


L'enchantement
le véritable
celui qui nait de la compréhension de la nature
je suis en train de lire un livre qui dit tout le contraire de ce que tu nous donnes là

la dernière photo est ... bien à sa place ici (sourire)²
pour ramener au présent en douceur.

(content de cette petite pause entre deux cours
qui me dépayse de l'hiver tombé sur nous pendant la nuit)
Commentaire n°1 posté par le bateleur le 07/04/2008 à 11h21
Merci Luc, j'espère que tu nous parlera de ce livre
oui, la nature compte beaucoup dans ma vie
les animaux aussi
et les photos de Michel sont toujours superbes
Réponse de Russalka le 08/04/2008 à 09h18
C'est fascinant de découvrir ce témoignage de ton enfance absolument hors du commun.
Tu as vécu des instants d'exception que beaucoup d'enfants aujourd'hui t'envieraient. Et pas seulement des enfants, je crois !
C'est la première fois que j'entends qu'on cire la coquille des escargots !
Et ne rêvais-tu pas - toi la reine des contes de fée - de voir ton joli crapaud se muter en prince charmant ?
Bises
Commentaire n°2 posté par Marianne le 07/04/2008 à 14h30
Et j'en ai absolument conscience, tu sais...
Il y eut aussi des moments difficiles, souvent plus difficiles qu'heureux, mais il est temps de ne garder que la beauté
merci Marianne...
Réponse de Russalka le 08/04/2008 à 09h19

Anonyme a dit…


L'enchantement
le véritable
celui qui nait de la compréhension de la nature
je suis en train de lire un livre qui dit tout le contraire de ce que tu nous donnes là

la dernière photo est ... bien à sa place ici (sourire)²
pour ramener au présent en douceur.

(content de cette petite pause entre deux cours
qui me dépayse de l'hiver tombé sur nous pendant la nuit)
Commentaire n°1 posté par le bateleur le 07/04/2008 à 11h21
Merci Luc, j'espère que tu nous parlera de ce livre
oui, la nature compte beaucoup dans ma vie
les animaux aussi
et les photos de Michel sont toujours superbes
Réponse de Russalka le 08/04/2008 à 09h18
C'est fascinant de découvrir ce témoignage de ton enfance absolument hors du commun.
Tu as vécu des instants d'exception que beaucoup d'enfants aujourd'hui t'envieraient. Et pas seulement des enfants, je crois !
C'est la première fois que j'entends qu'on cire la coquille des escargots !
Et ne rêvais-tu pas - toi la reine des contes de fée - de voir ton joli crapaud se muter en prince charmant ?
Bises
Commentaire n°2 posté par Marianne le 07/04/2008 à 14h30
Et j'en ai absolument conscience, tu sais...
Il y eut aussi des moments difficiles, souvent plus difficiles qu'heureux, mais il est temps de ne garder que la beauté
merci Marianne...
Réponse de Russalka le 08/04/2008 à 09h19

Anonyme a dit…


Luc a raison. C'est un enchantement que cette enfance là.
Commentaire n°3 posté par Blog-trotter le 07/04/2008 à 19h13
Merci Philippe, il y eut de tout dans mon enfance, sorcières et fées, temps d epaix et de guerre
alors (sourire)
la bise à vous et aussi à Perle!
Réponse de Russalka le 08/04/2008 à 09h20
Et dire que je suis passée à Abidjan et que je ne l'ai pas vu, ce zoo ! Pourtant il devait bien encore exister ? C'était en 1975... C'est merveilleux, de vivre au milieu des bêtes... Et ton père devait être un homme passionnant.
Commentaire n°4 posté par Valentine le 07/04/2008 à 21h28
oui, mais il est situé à l'extérieur d'Abidjan, l'un des trois seuls zoos d'Afrique où les animaux feraient mieux d'être laissés en paix dans leur milieu naturel, entre nous soit dit.
oui, Papa était passionnant. Il adorait les bêtes et m'a par l'exemple transmis ce virus.
Réponse de Russalka le 08/04/2008 à 09h22
toi la petite fiole blonde ... ben ça alors !
Jolis souvenirs en tout cas ! Bises de nicole
Commentaire n°5 posté par NicoleA le 08/04/2008 à 00h45
hé oui, je suis restée blonde comme les blés jusqu'à quatre ans, ensuite noire comme du charbon (sourire)
merci Nicole, Bises à toi aussi.
Réponse de Russalka le 08/04/2008 à 09h23

Anonyme a dit…


Aaaaah combien je t'envie !
Les enfances les plus belles sont celles qu'on passe près des animaux. La compagnie de la Nature est indispensable à l'équilibre de l'enfant. Demain nous serons tous citadins hélas, détachés, auto-exclus de notre Terre nourricière. Et ça fout la trouille.
Commentaire n°9 posté par Richard le 09/04/2008 à 09h33
Tu as raison Richard, la présence quotidienne d'animaux de toutes sortes a vraiment nourri mon imaginaire. je me souviens à Yaoundé, toujours pour sauvetage de petits dont la mère avait été capturée ou tuée, un collègue et lui avaient ramené deux jours durant deux bébés ... guépards, qu'il avait ficelé avec une chaine étrangleuse à la tuyauterie d'une salle d ebain. Cela puait. Les petits étaient ecore très jeunes , gros comme un énorme chat mais je pense qu'ils aurait pu blesser gravement.
oui, nous serons tous citadins. hier nous sommes allés assister à la soutenance de thèse de doctorat en médecine d'une des étudiantes d emon mari, j'ai eu la nausée en arrivat à Bordeaux de tous ces immeubles, ces pancartes, ce mouvement, alors que ma campagne est si paisible... J'ai la ttrouille moi aussi et mesure ce privilège de pouvoir toucher des arbres ou des bêtes en liberté ( nous avons eu des chèvres naines aussi ;o)
Réponse de Russalka le 09/04/2008 à 09h53

Tes souvenirs sont extraordinaires, merci de nous les faire partager de ci-près L'enfant vient au zoo et rêve d'approcher les animaux, les toucher, et toi cela t'es arrivée ! amitiés Alice.
Commentaire n°10 posté par alice le 09/04/2008 à 11h57
C'est vrai que mes souvenirs sont extraordinaires... Dans l'ensemble, oui , j'ai croisé de superbes lieux et surtout des êtres d'exception qui m'ont tous enrichie. Mille merci Alice!
Réponse de Russalka le 10/04/2008 à 08h50
Merci de nous faire partager ces beaux et tendres souvenirs.

cirer la coquille d'un escargot, c'est bien une idée de gosse

bises
Commentaire n°11 posté par juliette b le 09/04/2008 à 18h36
c'est qu'ils étaient si beaux et c'était l'unique chaussure d el eur unique pied (sourire)
maintenant ils sont devenus une source de viande dans des régions du monde qui en manquent cruellement et c'est bien aussi.
Réponse de Russalka le 10/04/2008 à 08h55

Anonyme a dit…


Je connaissais cet épisode du baby éléphant et de la biche-cochon ainsi que du crapaud-bufle mais je ne me lasse jamais quand on me parle des animaux car c'est avec eux que j'ai moi aussi partagé ma jeunesse. Mais plutôt veaux, vaches,cochons, couvées comme Perrette et aussi chevaux, ânes, poneys et chiens de compagnie. Moi je suis un petit paysan normand.
Bien plus tard, en Afrique, j'ai vu tous ces animaux dans leurs milieux naturels. Ils sont magnifiques et c'est surtout l'éléphant et la girafe qui m'ont impressionné, même si les lions, les gnous, les zèbres et les bufles sont superbes eux-aussi. Les hyènes m'ont laissé un souvenir de malaise mais c'est la dure loi de la nature n'est-il pas ?
Bref, j'adore les animaux et j'espère qu'on les laissera vivre dans leurs milieux naturels, à l'état sauvage, le plus longtemps possible, toujours.
Mancini et sa baby elephant walk, j'adore car je revois les images du film Hatari : prodigieuse Afrique !
Moi aussi j'étais très blond quand j'étais minot : aujourd'hui, je le suis encore bien plus. ;o))
Mais cirer et astiquer des colimachons, je reconnais qu'il faut le faire : c'est une idée qu'elle est brillante aurait dit Coluche. (°!*)
Commentaire n°13 posté par Merlin le zeteticien le 10/04/2008 à 19h18
Et déjà à l'époque tu m'avais fourni la musique qui avait été perdue dans le naufrage de Voyages en poésie. les animaux ne m'ont jamais quittée, sans doute trouvé-je en leur compagnie consolation à bien des tracasseries humaines. nous avons eu en Afrique aussi des charognards apprivoisés, des centaines de pigeons (moins agréable) ... As tu suivi le lien qui mène vers le zoo d'Abidjan? c'est une pitié que l'état dans lequel sont les bêtes, mais il est somme toute à l'image de l'"tat des population, misérable...

oui, cirer les escargots, je ne m'en suis pas privée (sourire) j'adorais cela ;o) ils en bougeaient pas trop, c'était plus commode que cirer les sabots d'un cheval ...Bisous
Réponse de Russalka le 11/04/2008 à 09h05
adorable évocation , merci Viviane; ça me rappelle quelques passages du Lion de Kessel , et aussi de La ferme africaine de Karen Blixen.
Commentaire n°14 posté par mireille le 12/04/2008 à 22h32
J'avais perdu cette photo dans le crash de Voyage en poésie, et ne la retrouvais plus chez moi... Il m'a fallu vider tous les tiroirs de la maison pour remettre la main dessus. Elle est en lieu sûr. Le Lion et la ferme africaine, deux romans qui m'ont marquée, alors, double cadeau que celui de ta présence et cette évocation!
Réponse de Russalka le 13/04/2008 à 08h40

Qu'il est mignon, ce petit éléphant ! Il ressemble à Rungwe, il a l'air d'avoir le même âge !
Commentaire n°15 posté par Valentine le 14/08/2012 à 12h29



Il est devenu vieux et bien mal en point...
Réponse de Russalka le 15/08/2012 à 20h51