lundi 11 février 2013

Mousse




Les pots de fleurs se sont couverts de mousse

ils ont vieilli d'un seul côté

pendant que je rassemblais les feuilles

pour ne plus craindre le jour d'avant


Leur timbre a changé


Leurs ventres rebondis résonnent sous mes doigts

un chant de terre plus mat

et comme abandonné à ses notes lointaines


Le ciel n'est plus lacé de feuilles cherchant d'un bord à l'autre

un lieu où se poser

le ciel tournoie sous le soleil

et j'ai l'hiver au corps

peuplé de feu brillants


L'herbe s'est épaissie
sur ses destins en eau de pluie

ses ailes repliées et ses cafards de givre

déjà quelques crocus ont ouvert leur image

ne sens tu pas la sève

qui monte

sous nos pas?




2 commentaires:

Anonyme a dit…



Comme tu évoques bien cette terre qui peine à sortir des grands froids, et puise dans ses sous-sols gelés un reste d'humidité qui ne vient plus d'au-dehors... J'aime le "chant" de la terre et "ses notes lointaines", qui rappelle que même si tes doigts se posent délicatement, tu marches aussi auprès de tes fleurs.
Commentaire n°1 posté par Valentine le 28/03/2012 à 15h23



Merci Valentine! Il est vrai que cette vie sous jacente me fascine, tant à l'observer dans la lenteur chaque jour qui passe, j'en vois heure après heure les subtiles, imperceptibles modifications...
Réponse de Russalka le 30/03/2012 à 11h02

Oui, je ressens cette vie qui explose de jour en jour mais comme les pots, il faut que je me débarasse d'une certaine mousse...
Commentaire n°2 posté par Mony le 28/03/2012 à 18h47



Ah (sourire) nous devons tous nous dépouiller de nos écumes. Ainsi est la vie: parvenir léger au terme du voyage, sortir de la spirale de l'avoir ou du ressassement pour entrer dans celle de l'être; Et je sais d'expérience que c'est... ardu! Merci Mony...
Réponse de Russalka le 30/03/2012 à 11h06

c'est si joliment dépeint qu'on reçoit les images en même temps que la musique poétique de tes sons intérieurs attentifs à la moindre vibration. Tes mots honorent Dame Nature.

Un bisou d'amitié en ce jour bien printannier.

Marianne


Commentaire n°3 posté par Marianne le 28/03/2012 à 18h56



Merci Marianne, mes fleurs sortent toutes, les couvre-sols remplissent à nouveau leur office, les bulbes sont revenus en escadrille, les vivaces de printemps, d'été et d'automne sont toutes en feuilles. Je n'ai rien perdu ou si peu ( deux pétasites sur les trois plantées et une grande astrance qui n'est sans doute pas à sa place) de ce que j'avais planté: le bonheur!!!!Bises en retour!
Réponse de Russalka le 30/03/2012 à 11h10

Anonyme a dit…



Viviane je souhaite qu'une brise printannière chasse l'hiver de ton corps
Commentaire n°4 posté par ulysse le 29/03/2012 à 18h35



L'hiver est bel et bien chassé: hier plus de 25° dans le jardin;o)) et ... c'était chouette .
Mille merci Ulysse...
Réponse de Russalka le 30/03/2012 à 11h15

Tu l'écris avec ces mots moi cet après midi je l'ai fait avec les couleurs des photos à publier bientôt sur mon blog .(pas trop de temps en ce meoment)
Commentaire n°5 posté par NicoleA le 01/04/2012 à 23h54



Ah, alors je vais aller regarder... Tu sais, je n'ai pas trop le temps non plus et pafois me demande si cela n'est pas plus sain de passer du temps à observer ce monde qu'à le dire sur la toile ;o)) Bisous ma Nicole!( ton adresse renvoie à un message d'erreur, un W en moins)
Réponse de Russalka le 02/04/2012 à 19h43

Bonjour Vivane,

Très joli ce poème. J'aime beaucoup. L'hiver enfin parti? les beaux jours vont te réchauffer.

Bon weekend dans ton beau jardin Viviane

Martine
Commentaire n°6 posté par Martine le 12/05/2012 à 08h20



Merci Martine, ici le printemps bat son plein et... c'est bien!
Réponse de Russalka le 14/05/2012 à 08h20