dimanche 24 février 2013

Tomates Tomates



En attendant d'avoir un peu plus de temps, une connection internet moins fragile, je remets en ligne cet article bizarrement disparu hier! Merci à
Marianne de me l'avoir signalé.

De belles photos de
Michel, prise la semaine dernière à l'occasion d'une foire qui permet de redécouvrir les produits  locaux échappant à la grande distribution et son nivellement de qualité, mais surtout obéissant à une philosophie de reconquète  d'espèces oubliées, parfaitement adaptées au milieu, qui ne nécessitent pas d'encouragements artificiels sous forme d'engrais et autres protections préjudiciables à la santé ( la France troisième consommateur mondial de pesticides, près de 10 % des produits alimentaires courants contenant des doses supérieures à celles recommandées (??) par les normes européennes )

DSCN0290.jpg


S'en tenir à l'écoute des saisons... et du bon sens qui interdit de manger des fruits ou légumes qui ne sont pas encore de saison ( donc de raison)

S'en tenir à ces choses simples dont on tente de nous écarter...

Il peut y avoir tant de jeunesse et de musicalité inconnues dans une
musique dont on croit tout savoir. Et la saveur d'un produit de la Terre contient mille harmoniques. N'obligeons pas nos papilles à oublier comment les faire sonner!


DSCN0293.jpg


Je crois en l'urgence de privilégier les filières courtes,

encourager le retour du goût et de la joie de manger qui est depuis des années froidement anesthésié par des produits calibrés et poussés hors-sol, loin des rumeurs et senteurs du terroir
et même pour certains
éclairés par de la lumière artificielle.

Savez vous que l'on dénombre 7500 variétés de pommes? Plus de 12 000 espèces de tomates? Combien en connaissons-nous, choisies à notre place par les distributeurs? Combien auraient disparu sans le travail d'amateurs de vieilles espèces qui les redécouvrent, les cajolent, les offrent à goûter ou faire pousser chez soi? Combien dont les prénoms fabuleux ont sous la peau toute une histoire? Nous avons planté chez nous quelques pieds de ces tomates étranges; leur saveur est incomparable... Un morceau de pain un peu aillé, une bonne huile d'olive ou simplement à croquer encore chaude au soleil après avoir froissé leurs feuilles et s'en être barbouillé le museau. Le bonheur!


Il y avait ce jour là, sur des longueurs et des longueurs de tréteaux, plus de six cent espèces de tomates patiemment re-semées dans notre région par des jardiniers un peu fous qui tiennent des potagers conservatoires où l'on peut aller faire ses emplettes pour... rien... ou presque. On peut même chérir son petit carré de légumes en jardinant avec eux, des courges et concombres aux formes inconnues, des aubergines de toutes les couleurs originelles, choux, carottes à n'oser les rêver, de la couleur et de la saveur vraies. Tous les ingrédients pour se réjouir de boycotter les étalages anémiques des supermarchés.

Vite retrouver le vrai goût de la nature...


Un lien très riche et marrant vers des collectionneurs de tomates


1 commentaire:

flipperine a dit…

que de variétés de tomates et manger les légumes ou fruits quand c'est le bon moment c'est tout de même meilleur