vendredi 8 février 2013

Une fleur sans épines



1256.jpg


Je voudrais être un jour une fleur sans épines
Que la brise taquine et qui ne s’en émeut
Attendant près du feu les chansons très câlines
D’un gentil vagabond venu du « quand-il-pleut »

Nous nous raconterions les fruits de la nature
Des feuilles l’aventure sous le sol noirci
Et l’hiver sans souci de blanche couverture
Recouvrirait complice nos âmes que voici

Ah ! Que vienne le temps des attentes joyeuses
Aux parfums innocents de ces nars qui vous blessent
Et qui machent sans cesse nos doux sentiments

Si dans une autre vie je redevenais fleur
Qu’on écoute mon cœur, et que tout simplement
On m’offre la lenteur de la tendre scabieuse



les Roses d'Ispahan
de Gabriel Fauré




Aucun commentaire: