lundi 4 février 2013

Voyage au bout de mon jardin * 9 *





belle-de-nuit.jpg

Quelques jours de pluie et tout tient du miracle.
La belle de nuit se laisse aller
en abondance
et comme pour se faire pardonner son absence
fleurit longuement toute la journée...



bordure-devant-1.jpg


Sur la bordure qui s'étale devant l'entrée de la maison les alysses odorantes embaument de nouveau le miel et s'étoffent très vite.
J'ai donc bien fait de les rabattre au plus fort de la sécheresse.
Une belle de nuit pourpre elle aussi se couvre de fleurs.
J'ai arraché les escholtzias dont les fleurs orangées si éclatantes lorsqu'elles étaient seules dans le massif éteignaient désormais les autres nuances. De toutes manières ils se seront ressemés, c'est une fleur indestructible!


bordure-devant-2.jpg
On ne croirait pas en constatant cette luxuriance que quinze jours plus tôt tout était désespérement vide et sec...
Les asters d'automne pointent ça et là leurs feuilles. L'alysse et la belle de nuit me donneront rabattage après rabattage des fleurs jusqu'en novembre.

rocaille-ombre-1.jpg

Sur la rocaille d'ombre, moins touchée par la sécheresse de ces quatre derniers mois, et abondamment paillée, les couvre sols deviennent envahissants.
Je vais à l'automne les redistribuer autrement de manière à construire des taches de couleurs et d'espèces plus flagrantes.

En particulier les quelques glaieuls poussés là sans que je me souvienne en avoir plantés retrouveront au sommet de la rocaille une grande partie de ceux que je vais déloger à l'automne pour les installer en meilleure place, plus ensoleillée et sol mieux amendé.


talus-d-ombre-1.jpg
Quelques rayons de soleil caressent de bonne heure et pour environ deux heures le talus d'ombre. Cela suffit aux géraniums que j'avais rasés eux aussi au plus fort de la sécheresse à se remettre en feuilles et fleurs au milieu des couvre sols divers ( ici, le céraiste tomenteux qui pousse au point de tout envahir et fleurit très très bien au printemps, en tapis neigeux extraordinaires et ceci même sous une ombre lourde). Il est probable qu'à l'automne, je sortirai chaque pied de géranium et le replanterai un peu plus bas sur le talus, en vraie bordure et non disséminés comme je l'ai fait et surtout en amendant copieusement le sol ( ce que j'avais oublié de faire...) .


rose.jpg




Eux aussi dans leur pots ont résisté à la sécheresse. Les rosiers anglais se sont remis en boutons et fleurs très parfumées.

Bien de mes plantations devant la maison ont souffert surtout... des déjections de nos chats. Trois rosiers anciens complètement brûlés et perdus ainsi que des sauges, marguerites, gauras...
J'ai paillé d'écorce de bois
ce qui pouvait être encore sauvé et les plantes miraculées, enfin libérées de cet assaut d'azote non souhaité se remettent en piste: lavande, bergénias, népétas, lupins... L'an prochain seront plus en forme! Allez, au travail, bêche et râteau attendent !

Et pour accompagner en musique cette renaissance, de Jean-Philippe Rameau le mal-aimé, la Gavotte du Zoroastre:


dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/4_Musique_Baroque/Rameau/3-09_Act_5_Scene_8___1re_Gavotte_-_2e_gavotte.mp3&



4 commentaires:

Viviane Lamarlère a dit…



ton enthousiasme devant l'eau et la vie me rappelle un reportage sur le Namaqualand, cette contrée aride d'Afrique du sud qui se couvre de fleurs à la premiere pluie (on peut avantageusement couper le son)

http://www.youtube.com/watch?v=wCpnZ24SNOM

bon dimanche, madame fée
Commentaire n°1 posté par emma le 23/07/2011 à 11h19



Ce lieu magique m'tait déjà passé devant le regard, mais c'est régal de voirà nouveau la vidéo... Mille excuses pour le retard madame la poète-photographe-peintre! de la famille et des travaux dans la maison et beaucoup, beaucoup moins de temps à consacrer à l'internet, cela se remettra en route dès la fin aout, pas avant. Bises!
Réponse de Russalka le 28/07/2011 à 08h19

Ces alysses odorantes sont une panacée à la déprime. J'en parle en connaissance de cause, ayant parsemé mes modestes jardinières de balcon de ces jolies brassicacées.

Vous avez raison de supprimer ce qui doit l'être. Vie est choix.

Les lupins ont selon la variété besoin de sol sec ou très frais au contraire. Choisissez bien.


Amitiés,

Joubert
Commentaire n°2 posté par Joubert le 23/07/2011 à 12h13



Elles font de merveilleux coussins ça et là et surtout sentent le miel à en perdre la tête ;o))
Merci des conseils pour les lupins, deux d'entre eux se mettaient en fleurs mais les chats ont cassé la tige, bien dommage... Merci Joubert !
Réponse de Russalka le 28/07/2011 à 08h21

Viviane Lamarlère a dit…

u parles de ton jardin en connaissance. On voit que tes pas t'y mènent quotidiennement et que tu sais voir la manière dont il se répand, dont il se transforme au fil du temps et des saisons... Tes géraniums vivaces sont d'un bleu magnifique et doivent illuminer ton sous-bois. Tu as raison pour les tâches un peu trop imbriquées les unes dans les autres des couvre-sols... Ce sera mieux si tu les dissémines en groupes bien distincts.

J'aime ton jardin... il invite !

bises et tendresses
Commentaire n°3 posté par Martine, la Pèlerine le 23/07/2011 à 13h18



C'est gentil cette halte chez moi, Martine, je suis désolée du retard à répondre mais nous remettons à neuf la maison ( peintures, parquets, portes et volets et aussi décoration d'intérieur ( je rénove mes lampes de chevet )) aussi, bien peu de temps pour le blog! Oui, je vais séparer ces couvre sols par des teintes plus foncées, j'ai un beau bugle pourpre très vivace qui fera l'affaire ainsi qu'un oxalis pourpre étonnant et magnifique! Jardiner? Le BON_HEUR! Bisous tendres à toi aussi, ma belle pélerine!
Réponse de Russalka le 28/07/2011 à 08h27

En effet, je vois que ton jardin a bien profité ! Ce n'est pas le cas du mien. De retour du Haut-Doubs j'ai trouvé deux dahlias morts de soif. Coupés à ras ils ont repris vie mais ne sont pas encore arrivés à floraison. Mes rosiers végètent sans refleurir car il n'y a pas assez de soleil. Mes Belles de Nuit (car j'en ai tout un parterre) n'ont pas réussi cette année à parvenir à maturité ; ça traîne, ça traîne... Non, entre la sécheresse du printemps et le trop de pluie de maintenant rien ne convient à mon jardin... Seule la pelouse a repris un peu d'allure ! Et de mon côté je ne puis entreprendre les travaux prévus à cause du mauvais temps.
Commentaire n°4 posté par Valentine le 23/07/2011 à 16h48



Je suis certaine que dans quelques semaines tout reviendra à sa place et en fleurs. Mes glaieuls qui auraient dû fleurir il y a au moins deux mois commencent tout juste à pointer leurs pétales, alors, tu vois ;o)) tous les espoirs sont permis! Je suis en train de bêcher pour recomposer mes plates bandes en mixed borders plus élaborées, de ce style là : des formes plus souples et surtout plus de fleurs, donc plates bandes plus larges et inventives. Je te souhaite un temps meilleur pour tes travaux, bisous!
Réponse de Russalka le 28/07/2011 à 08h41

Viviane Lamarlère a dit…



Bonsoir Viviane,

Quel beau jardin tu as. J'ai suivi tes liens: que du bonheur. Il est vrai que l'eau fait des miracles. Pour l'instant, presque toute la France a droit à la pluie... sauf nous. Mon jardin est pitoyable. Ce matin, j'ai dû arroser deux mètres carrés pour espérer que mes cosmos arrivent à fleurir. Semés en avril pourtant.. Mes semis sont ratés de chez ratés à cause du manque d'eau.

Merci pour ce beau partage si réjouissant

Bises

Martine


Commentaire n°6 posté par Martine le 23/07/2011 à 19h19



Tu sais, la roue tourne, si cela se trouve dans quelques semaines, tes cosmos ayant pris des racines et de la force à chercher désespérément la moindre goutte seront d'autant plus beaux que l'eau sera de retour, et mes plantations si jubilantes ne seront plus que squelettes ;o)) c'est ainsi, parfois désespérant, mais le jardin parle de la vie, avec ses rythmes et petites morts... aussi!
Réponse de Russalka le 28/07/2011 à 08h46

Viviane Lamarlère a dit…



Eternel recommencement, sous une forme ou une autre, que tes mots et ton jardin et cette musique chantent si bien.

Commentaire n°8 posté par Miche le 25/07/2011 à 08h34



Merci Miche, en effet, comme je le dis plus haut, la roue tourne...
Réponse de Russalka le 28/07/2011 à 08h51

Oui Viviane quelle aubaine cette pluie qui redonne vie à nos écrins fleuris... Ton jardin s'est empli de beaux éclats de lumières ! La musique de fond est également délicieuse !

Je te donnerai des graines de lin rose pourpre ; cette plante se marie à merveille avec la monnaie du pape !

En attendant, un site découvert ce soir qui propose de belles associations fleuries :

http://lejardindecarzan.blogs.lalibre.be/


Commentaire n°9 posté par corinne le 26/07/2011 à 18h16



Ca c'est super sympa Corinne, je vais me garder en lien ce jardin là... En ce moment l'alysse embaume et mes anémones du Japon se mettent en fleurs, un délice... Même des cèpes poussent au milieu de mes fleurs, mais nous ne savons de quelle variété. Michel les a posés sur une feuille pour que les spores se déposent, on verra, mais si ils sont comestibles ;o)) quelle chance!
Merci pour les graines de lin pourpres, de mon côté, je te donnerai de l'oxalis pourpre, une merveille!
Bisous...
Réponse de Russalka le 28/07/2011 à 09h07