mercredi 6 mars 2013

Bornes de mon chemin



Bornes de mon chemin
c’est à l’encre du « seule »
que désormais j’écris le temps qui vous sépare

les cailloux me diront, et le blé et les meules

et les ruisseaux de vent dont le moulin s’empare
les cailloux me diront où se trouve demain





2 commentaires:

Valentine a dit…

"Et les ruisseaux du vent dont le moulin s'empare"...
ça me plaît !!

flipperine a dit…

notre vie est souvent semée de cailloux la vie peut paraître dure