samedi 16 mars 2013

La fin de l'attente




La fin de l'attente est tellement sonnée

qu'elle peine à se relever!



Tout ça pour ça se dit-elle

tout ça pour ce creux qui ne fait même pas mal

pour cet oubli qui pèse moins qu'une mouche

pour le regard surpris de la couleur du monde.




On voudrait lui dire que les heures

passées à se mort-fondre en douce

auront servi à quelque chose

on voudrait l'attraper par la main

serrer contre nous cet aria familier

lui dire " Viens, on va prendre un verre

discuter en souriant de tes intensément furieusement rageusement piteusement

qui définissent encore ( pour nous ) ce qui t'habillait ( de peu) "


Mais elle ressemble tant déjà à ce qu'elle éprouve...


De ce qui fut si proche de la chair

de ce qui cinglait l'âme  il ne reste qu'une ombre

et nous nous séparons

sans victoire ni regret


1 commentaire:

Martine Maillard a dit…

Incroyable cette personnification de l'attente ! Merveilleuse prise en mains des choses... A chaque fois tu nous surprends et nous ravis.