lundi 11 mars 2013

La solitude



La solitude ce n’est pas gris ou noir
la solitude
c’est transparent sur un trottoir


La solitude c’est le reflet de soi auquel on  se raccroche
dans la vitre du train
pour dire
adieu
au quai


La solitude c’est les banquettes moulues

d'accueillir tant de corps qui n'ont plus rien à dire
et ailleurs un quelqu’un qui n'attend plus celui que l'on ne sera pas


La solitude c’est celui-là sur son banc

qui lance quelques miettes aux oiseaux
et tout le monde rit
parce qu’il leur parle


Solitude

la fin des déguisements





 

2 commentaires:

flipperine a dit…

comme dit Bécaud la solitude ça n'existe pas

Martine Maillard a dit…

Belle méditation sur la solitude... Pas évident !
[Et je vois que cette fois les liens sont opérants, mais c'est qu'ils renvoient à des pages d'OB qui existent encore].