dimanche 10 mars 2013

L'âme soeur







Tu es la lueur qui vient
le pays enroulé sous l’automne des arbres

Tu es la lueur qui pose
un vol sombre à la beauté d’insecte
où la fleur des ruines germait

Tu es l’instant muet qui ne s’attarde pas
la caresse légère en voyelles de sable

Tu es l’espace où l’eau
peut suspendre sa course
et regarder sa boue
sans crainte d’une main qui étrangle la source


Tu es l’infiniment













7 commentaires:

lutine a dit…

J'aime beaucoup, cela me parle plus que de raison, il y a des espaces dans la vie où s'imprègnent les mots

Martine Maillard a dit…

Une âme "soeur" bien plus vaste que ce que l'on entend habituellement sous ce terme...

Martine Maillard a dit…

J'ai cédé à la facilité en utilisant mon compte google, mais cela renvoie à une page dont je ne me sers pratiquement jamais... Tant pis, je peux m'arranger pour y placer des liens vers tous mes articles. C'est plus gai, ça donne une photo !

flipperine a dit…

on a tjs besoin d'espace

Viviane Lamarlère a dit…

C'est adorable, Lutin, de te souvenir de mon existence, je suis si peu sur la toile en ce moment: ma vieille maman traverse des moments difficiles et je passe ma vie sur les routes ou au téléphone pour l'aider. Mille merci de ta lecture toujours sensible!

Viviane Lamarlère a dit…

C'est chouette ces essais que tu fais pour nourrir de vie les commentaires,en ce moment je me trouve si loin ( tu sais pourquoi ) de l'internet! Cela fait bien trois semaines que je n'ai ouvert mon administration ici, ayant posté par avance des tas d'articles ( et il m'en reste hélas encore presque 200 à poster mais le temps me manque, alors... Mille merci Martine!

Viviane Lamarlère a dit…

Merci Flipperine
Comme je te l'ai dit sur ton blog le temps me manque infiniment pour répondre à tous tes gentils commentaires
je m'occupe à temps complet d e ma vieille maman
mais tout ce que tu poses ici me touche beaucoup, mille merci!