vendredi 8 mars 2013

Une souche au fond du jardin




Tu croyais promener dans une langue connue
      les petites différences
    dans l’eau brune de l’écorce
        te disaient l’aventure de l’hiver en été
pas peur du sang dans l'herbe
                 elle
    t'empêche
violence déroulée aux terres où tu vis

tirant sur tes ficelles un jour non un jour oui
Une souche est ouverte au fond de ton jardin
    glisser entre deux cernes
        retrouver à l’aubier l’âge exact de la peau
la fleur juste
    cachée sous le silence du silence



Aucun commentaire: