samedi 25 janvier 2014

Le jardinier







Le jardinier a perdu ses ciseaux

il est libre du coeur
de ses fleurs

Plus trop envie de badiner

dans les bruissements d'insectes
et si son allée reste
en habits d'Arlequin

fané
qu'importe?


Le jardinier
a refermé la porte


3 commentaires:

Valentine a dit…

J'adore le jardin "en habits d'Arlequin"... C'est léger et gai. Comme j'aime !

aimela a dit…

Je suis bien contente que le jardinier ait perdu ses ciseaux, il ne coupera plus les fleurs ainsi :)

Martine a dit…

Bonjour Viviane,

Pauvre jardin. Sans jardinier, il va retourner à la friche. J'espère que le jardinier n'est pas malade?
Comme c'est curieux et mystérieux les ressentis. Le mien est si différent des deux me précédant. ;)

En te souhaitant un bon dimanche ( ici, que de pluies. L'aude commençait à sortir de son lit hier. L'Orbieu et le Fresquel également)