mercredi 12 mars 2014

Non ode à l'exemplarité


Exemple.

Je le déteste !

Le piétinement constant de la vie aggrave mon sentiment
et je n'ai pas le mode d'emploi de celle que je deviens
alors.

Aurais-je dû plaindre cet endroit tout constellé d'aiguilles
adresser des prières à quelque dieu obscur
me réfugier dans la nuance de vieux livres
faire mes gammes dans des godets
de tourbe?

Exemple.
Son silence d'icône ne respire plus
la moindre touffe de ses fleurs s'abandonne
distraite
sur le sable
elle attend qu'on la cueille en flagrant délit de modestie

Le miracle ne viendra pas
ou plutôt
du désert que mes mains sèmeront dans l'ombre d'un doute
naîtra l'enfance attachée au ciel
de quelques fleurs dressées
qui ne se savent pas

3 commentaires:

Valentine a dit…

Je crois que ta maman commence vraiment à te bouffer... Il est temps que ça cesse, n'est-ce pas ? Heureusement qu'il y a la poésie... Grosses bises.

Miche a dit…

Tes mots... toujours aussi beaux !
Amitié

Anonyme a dit…

Il est vrai qu'écrire, c'est laisser
des mots s'échapper du coeur secret...
Superbe !
marlou